Il a été instauré par Dieu dans :

Exode 23 :12 Pendant six jours, tu feras ton ouvrage. Mais le septième jour, tu te reposeras, afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, afin que le fils de ton esclave et l’étranger aient du relâche.

Ce jour était donné comme un jour de repos qui était principalement physique. Ce jour était établit pour les hommes comme pour les animaux, chacun devait se reposer.

Il arrive que certains prônent encore l’action du sabbat sous cette forme, pour les chrétiens aujourd’hui, notamment à cause de certains passages comme :

Marc 16:1  Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d’aller embaumer Jésus.

Nous pouvons donc voir que ces trois femmes ont respecté le jour du sabbat avant d’aller embaumer le corps de Jésus.
Nous pouvons également dans un sens, comprendre pourquoi Jésus avait dans certaines occasions respecté le sabbat de l’ancienne alliance. Ceci simplement par le fait que Lui-même vivait encore dans cette période de la loi. Cette période était certes un moment de chevauchement, mais restait la période de la loi néanmoins.

Ce n’est pas parce que ces trois femmes ont respectées le sabbat, qu’elles avaient forcement raison de le faire. Il est facile de comprendre et d’imaginer, que ces femmes ont respecté le sabbat toute leur vie, et n’avaient sûrement  pas encore saisi toute l’ampleur de la grâce et ses accomplissements.

Si nous essayons de creuser la pratique du sabbat depuis la nouvelle alliance, nous pouvons voir que personne n’a suivi le sabbat à la manière dont Exode 23 :12 l’explique. Pourrait-on en conclure que ces trois femmes dans Marc 16 ont mal agit ?
Non certainement pas.

Certes la croix était passée, mais nous étions à ce moment encore dans cette période de chevauchement, car Jésus n’était pas encore monté au ciel définitivement. En effet Il devait ressusciter d’une part, et revenir pendant 40 jours avec ses apôtres afin de terminer leur enseignement, d’autre part.

Il n’y a rien de postérieur à l’établissement de la grâce sur terre, qui montre que les chrétiens devraient accomplir ou suivre les règles du sabbat comme elles sont décrites dans Exode 23.
Il y a bien des passages de la nouvelle alliance qui parlent du sabbat, mais ces mêmes passages en parlent comme une référence dans le temps de la loi, et non comme un fait. En voici quelques exemples.

Actes 1:12  Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance d’un chemin de sabbat.

Actes 13:14  De Perge ils poursuivirent leur route, et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Etant entrés dans la synagogue le jour du sabbat, ils s’assirent.

Actes 13:27  Car les habitants de Jérusalem et leurs chefs ont méconnu Jésus, et, en le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophètes qui se lisent chaque sabbat.

Actes 13:42  Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le sabbat suivant sur les mêmes choses ;

Actes 13:44  Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.

Actes 15:21  Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.

Actes 16:13  Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies.

Actes 18:4  Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.

Nous pouvons voir que toutes ces références du livre des Actes, ne sont en aucun cas des actes de sabbat physique pour les chrétiens, mais uniquement des références dans le temps. Nous pourrions simplement remplacer le mot sabbat par le mot samedi. Ceci donnerait par exemple :

Actes 13:42  Lorsqu’ils sortirent, on les pria de parler le samedi suivant sur les mêmes choses ;

Alors bien sûr, si le sabbat est cité c’est que des personnes le respectaient.
Absolument c’est une évidence.
Mais en aucun cas on ne peut voir que des personnes nées de nouveau respectaient le sabbat, ce sont les juifs à qui Paul parlaient qui eux, pas encore nés de nouveau, respectaient encore le sabbat dans un repos physique.

Nous pouvons voir également que Luc lui-même emploi se terme de sabbat ici :

Actes 13:44  Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.

Peut-on dire pour autant que Luc respectait le sabbat ?
Absolument pas.
Le terme de sabbat ici n’était qu’une référence par rapport à un jour de la semaine, et non par rapport à un acte que l’on devrait faire. Dans la pensée de Luc, ce terme de sabbat était uniquement utilisé pour décrire un jour de la semaine un moment dans le temps, exactement comme l’on pourrait utiliser aujourd’hui le mot samedi.
Etant habitué toute sa vie à utiliser ce terme il est facile de concevoir qu’il ait continué de le faire pour décrire le samedi. Le dimanche étant le premier jour, le samedi se trouve donc être le septième jour de la semaine.

La Bible nous dit que les choses de l’ancienne alliance ne sont que l’ombre des choses à venir.

Dans le cadre de l’établissement du sabbat, Dieu a demandé au peuple juif de prendre, en plus d’un jour par semaine, une année complète de repos tous les sept ans. Nous pouvons retrouver cela dans Lévitique 25.
Certains se demandaient ce qu’ils allaient manger la septième année s’ils s’arrêtaient de récolter pour se reposer. Lévitique 25 :20.
C’est là toute la teneur du sabbat de la nouvelle alliance, se reposer en Dieu, entrer dans cette dimension de foi qui va me procurer cette paix en Christ, sur laquelle je vais pouvoir me reposer en permanence, et pas seulement un jour par semaine.

Puis Dieu dit qu’Il va, pour pallier à cela, bénir leur récoltes la sixième année afin qu’elle puisse produire suffisamment pour trois années. Lévitique 25 :21.
Nous pouvons donc voir que Dieu dans ce sabbat pourvoit à tout, sans exception. Il donne suffisamment pour l’année en cours, puis pour l’année de repos, et Dieu donne encore pour une troisième année afin d’attendre que la récolte après sabbat, commence à produire après l’année de reprise.
Ainsi il y avait besoin de trois années de récoltes, et Dieu pourvoit et permet au peuple de rester dans ce repos de la septième année. Lévitique 25 :22.

Aujourd’hui le sabbat n’est plus un jour ou une année où les chrétiens prennent du repos physique. L’ombre de cette image décrite dans le lévitique nous montre simplement que tous les chrétiens ont ce repos en Christ d’une manière permanente. Pour entrer dans le sabbat de la nouvelle alliance, c’est une affaire de manière de penser, autrement dit, de foi, et non une manière de faire.

Lorsque je suis en Christ, alors Dieu a déjà pourvu à tous mes besoins.
Philippiens 4:19  Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Il ne m’abandonne pas.
Hébreux 13:5  …car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point.

Il y a encore des quantités de passages qui nous montrent que nous devons entrer dans cette manière de penser qui est renforcée par notre foi, et qui correspond au sabbat de la nouvelle alliance.

Le sabbat n’est plus un jour ou une année particulière, mais une manière de penser utilisant la foi que j’ai déjà reçu, afin d’entrer dans un repos permanant, où Dieu pourvoit à tous mes besoins.

A bientôt