Retour à la page Enseignements Rapides

 

En tant que chrétiens, nous pensons souvent que le péché est la source des problèmes des êtres humains. On étaye ce genre de pensées avec des passages bibliques qui montrent que le péché devait être enlevé de la race humaine afin que celle-ci puisse être éligible à retrouver une relation avec Dieu. 

Des passages comme celui-ci nous le confirment :

Jean 1:29  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.

 Nous savons aussi que non seulement Jésus est venu supprimer le péché du monde d’un point de vue spirituel, mais qu’Il a également pris ce péché sur Lui à la croix.

Tout ceci est vrai, mais nous pouvons parfois en déduire des idées qui ne sont pas en ligne avec la vérité.   

Le fait de penser que le péché est le problème va nous induire dans une erreur profonde.

Lorsqu’Adam et Eve ont mangé du fruit de la connaissance du bien et du mal, ils ont péché, c’est-à-dire qu’ils sont volontairement passés à côté du but, de l’objectif que Dieu avait pour eux. Pécher est l’action de passer à côté de ce que Dieu a prévu pour nous.

Si l’on pense que Jésus est mort sur la croix pour simplement supprimer le péché alors nous sommes loin du compte.

Ce genre d’idée va malheureusement donner une vue erronée sur notre personne.

Lorsqu’Adam et Eve ont péché, ils ont certes laissé entrer le péché dans leurs vies, ce qui a faussé leur appréciation du bien et du mal, mais Adam et Eve ont surtout perdu leur relation avec Dieu.  Alors bien sûr cette relation s’est étiolée de plus en plus avec le temps, le péché faisant son travail dans la pensée des humains.

Depuis que le péché est entré dans le monde, chaque être humain a perdu sa position de fils ou de fille de Dieu, et tout ce qui va avec.

C’est bien là le cœur ou la source du problème. Le péché est ce qui a causé la perte de cette position, mais c’est le fait que nous ayons perdu cette position qui représente le cœur du problème.

Lorsque nous avons perdu cette position dans le royaume de Dieu, nous avons perdu entre autres choses :

Jésus est effectivement venu mourir sur la croix pour ôter le péché du monde, mais ce n’est pas le point sur lequel nous devons rester focalisés. Oter le péché du monde est une conséquence de la venue de Jésus, mais le but principal de Sa venue, en plus d’offrir Sa vie à la croix, est de nous redonner accès à cette position de fils et de filles du royaume des cieux.

J’ai pour habitude de dire que nous ne sommes pas d’anciens pécheurs qui ont été sauvés, mais nous sommes des fils et des filles qui ont retrouvé le chemin de la maison.  

Lorsque l’on comprend et intègre cette vérité en nous, la perspective change du tout au tout. On comprend alors que notre salut nous donne avant tout la possibilité de retrouver notre position de fils ou de fille, même si nous avions néanmoins conservé notre « statut » de fils et de filles.

C’est ce que Jésus voulait montrer dans cette parabole du fils prodigue dans :

Luc 15:24  Le fils lui dit : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.

De cette parole du fils prodigue, les chrétiens ont souvent l’impression que celui-ci avait perdu ce statut de fils. Certes il avait perdu la position de fils car il n’était plus dans la propriété de son père pour exercer ses fonctions, mais même lorsqu’il était parmi les cochons, loin de chez lui, il était néanmoins toujours le fils de son père, il avait conservé son statut de fils.

Luc 15:24 car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

Cette vérité que nous venons de voir ci-dessus nous est confirmée ici dans cette parole du père.  

Le mot original traduit par « mort » est NEKROS. Ce mot donne la notion d’être mort, mais il donne également l’image d’être : « inactif dans la réalisation de ce qui est droit » ou encore « destitué de force ou pouvoir, inactif, inopérant ».

En d’autres mots ce fils prodigue avait simplement arrêté d’accomplir ce pourquoi il était destiné. Il avait cessé d’utiliser sa position de fils, cessé d’utiliser son pouvoir chez son père. Mais malgré tout cela, il était néanmoins resté le fils de son père.

Il en va exactement de la même manière pour nous qui sommes les créatures de Dieu. Par la nouvelle naissance nous avons retrouvé notre position de fils et de filles. C’est cela que Jésus est venu nous permettre de reprendre à la croix, et non simplement supprimer spirituellement le péché de nos vies.    

Le péché n’était qu’un effet du problème !

Mais le problème était que nous ayons perdu notre identité en tant que fils et filles à l’image de Dieu.

Ne recherchez donc pas simplement à ne pas pécher, même si c’est une très bonne démarche. Cherchez à réactiver dans votre vie :

La vérité à propos du bien et du mal.

Car Jésus est principalement venu pour vous redonner accès à tout cela.

 

A bientôt.