Retour à la page Enseignements Rapides

 

Le choix est un élément très important dans la vie chrétienne, et pourtant il n’est que très rarement évoqué. On entend plutôt une interprétation qui prône que nous devrions laisser Dieu effectuer nos choix à notre place parce que Lui est parfait et que nous ne le sommes pas.

Mais cette théorie n’est pas du tout ce que la Bible nous enseigne.

Nos choix ont une puissance que nous ne devons en aucun cas négliger !

 

Bien souvent une majorité de chrétiens font un amalgame entre : Dieu qui nous conseille, et Dieu qui effectue nos choix.

Le fait que Dieu nous conseille ne veut pas dire que c’est Lui qui décide de nos choix. Ce passage nous en donne une bonne image :

Deutéronome 30:19-20  … j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

 

Tout au long de la période de la Loi, nous pouvons voir que le peuple de Dieu n’avait pas fait de bons choix. Dieu les met devant leurs responsabilités (« j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction »), puis Il les conseille (« Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob »). C’est exactement la même chose pour nous aujourd’hui, Dieu nous donne Son avis, mais le choix final nous revient. 

Nous pouvons également prendre l’exemple d’Adam et Eve devant qui Dieu a placé un choix, sans les forcer à aller dans un sens ou dans un autre. Cependant Dieu les a conseillés. 

Genèse 3:3  Mais quant au fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.

 

Nous savons ce qui est arrivé à la suite de ce choix d’Adam et Eve : le péché est entré par un seul homme sur la terre (Adam). Et par un seul homme il a été retiré de la terre (Jésus).

 

Ceci nous montre que nos choix quels qu’ils soient ont une puissance positive, ou bien puissance négative. Nos choix sont des décisions qui vont avoir une répercussion dans notre présent comme dans notre futur. Peu importe si je fais de bons choix ou de mauvais choix, c’est moi qui serai en première ligne pour en subir les conséquences, positives ou négatives.

Lorsqu’on réfléchit un peu, il est assez facile d’être d’accord et même de s’être aperçu de ce fait, à savoir que nos choix comportent des conséquences. Plus ou moins tous les chrétiens auront établi cette vérité dans leurs pensées. Mais ce qui est bien plus rare c’est de voir des chrétiens qui ont compris que Dieu ne choisit pas à leur place.

 

Là encore nous allons remonter à la création.

Genèse 1:26  Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

 

Le mot original traduit par « domine » donne l’image de « gouverner, régner en souverain ». Nous pourrions donc dire également : « qu’il gouverne en souverain » au lieu de : « qu’il domine ». Les choses prennent alors un sens un peu différent. Si je dois gouverner en tant que souverain, je suis amené à prendre des décisions et à faire des choix, je suis alors la plus haute autorité de l’endroit que je gouverne. Eh bien c’est ainsi que Dieu nous a positionné vous et moi sur cette terre. Certains pourront se dire que certes nous faisons nos choix, mais s’il arrive que nous fassions un mauvais choix, Dieu va venir à la rescousse pour nous empêcher de faire ce mauvais choix. Regardons quelques exemples à ce sujet :

 

 

La réponse est non à toutes ces questions bien sûr. Dieu va conseiller, avertir, mais en aucun cas nous obliger à l’écouter afin de ne pas faire un mauvais choix. Nos choix sont notre responsabilité, même si Dieu est toujours près de nous afin de nous aider à faire les bons choix. Dieu a choisi de nous laisser maître de prendre en compte Ses conseils ou pas pour faire nos choix.

 

C’est donc un fait, Dieu ne nous empêche pas de faire de mauvais choix, même s’il va fortement nous conseiller de ne pas le faire. Cependant la décision finale nous appartient, c’est un point très important à réaliser. Dieu nous laisse responsables de nos choix. De ce fait, nos choix ont la puissance de nous plonger dans le bonheur comme dans la peine ou le malheur.

Trop de chrétiens pensent encore aujourd’hui que Dieu va venir et les empêcher de faire de mauvais choix dans leur vie. Mais il suffit de regarder parfois notre propre vie ou celle de certains de nos frères et sœurs, pour s’apercevoir que ce n’est pas le cas. Certains chrétiens font de mauvais choix et en subissent les conséquences. 

 

Mis à part quelques cas bien spécifiques, la plupart des gens qui font un mauvais choix, le font pensant qu’ils font un bon choix. Ceci nous montre que dans ce genre de cas nous nous trompons nous-mêmes. Nous sommes souvent victimes de notre ignorance, de notre orgueil, de notre opiniâtreté, de notre immaturité, ou bien tout simplement d’un manque de discipline personnelle. C’est pourquoi la solution principale est de demander conseil au Saint Esprit afin qu’Il nous enseigne la connaissance, l’humilité, la maturité, ayant une claire volonté de changer dans notre for intérieur pour faire les bons choix dans notre vie.

 

J’ai connu un chrétien dans ma jeunesse qui me racontait qu’il voulait tellement faire les bons choix que lorsqu’il faisait ses courses il priait devant les paquets de pâtes pour savoir lequel il devait prendre. Cela ne l’a malheureusement pas empêché de faire un mauvais choix en quittant sa femme quelques temps plus tard. Bien sûr il était dans une immaturité flagrante. Il n’est donc pas question d’être des robots qui ne font rien sans en référer à Dieu jusqu’à la moindre petite décision, mais au contraire d’agir dans un équilibre où je vais vivre dans une relation, une collaboration avec Dieu. Ceci nous montre que l’on peut parfois chercher notre croissance et le conseil de Dieu dans des domaines stupides. C’est pourquoi nous devons agir avec maturité et chercher à faire les bons choix dans tous les domaines importants de notre vie, et non uniquement dans des domaines pour lesquels Dieu ne prend aucune part. Dieu nous laisse l’entière responsabilité de manger des spaghettis ou des coquillettes !

 

En principe, et si vous êtes dans une croissance dans le domaine de la maturité, de la connaissance et de l’humilité, vous devriez vous rendre compte que vous demandez à Dieu un peu moins Son avis pour les choix de votre vie par rapport aux premiers jours de votre conversion. Cela ne veut pas dire que vous vous détachez de Dieu et que vous êtes dans une attitude où vous pensez tout savoir et agissez seul, mais simplement que vous avancez dans une maturité spirituelle. Cependant ceci ne veut pas dire bien sûr que l’on doive en arriver à ne plus rien demander à Dieu, ce n’est pas du tout mon propos ici.

Cela montrera simplement que vous grandissez en maturité, que vous connaissez de plus en plus profondément la nature de Dieu, que vous connaissez mieux Sa manière de penser, Ses priorités. C’est exactement comme un enfant qui est de moins en moins dépendant de ses parents, ceci mis à part que le but n’est pas de ne plus être dépendant de Dieu comme un enfant le serait à terme, mais simplement de grandir dans certains domaines particuliers tout en continuant d’approfondir notre relation avec Dieu. Bien sûr il conviendra d’avancer dans ce genre d’attitude en étant absolument sûr de soi avant de considérer avoir la pensée de Dieu. Mais le point ici est simplement de réaliser que nous sommes appelés à grandir et entrer dans une certaine autonomie en Jésus. 

 

Tant que je ne choisis pas de prendre en charge ma relation avec Dieu, personne ne le fera à ma place. Tant que je ne fais pas l’effort de grandir, de me repentir (changer d’opinion) de certaines pensées, je ne pourrai pas observer les résultats de bons choix dans ma vie. Il en va de même dans tous des domaines de notre vie.

Comme je le dis souvent : « Si nous refusons de faire des choix ou d’apprendre à faire de bons choix, alors la vie, les circonstances, ou même quelqu’un d’autre s’en chargera pour moi ».

La différence majeure ici se trouve dans le fait que si je ne fais pas face à mes propres choix, une autre personne ou circonstance fera ce choix à ma place, et cela ne m’empêchera pas d’en subir les circonstances quelles qu’elles soient. Il est maintenant facile de comprendre qu’il est bien plus bénéfique pour moi de faire mes propres choix selon le conseil de Dieu, plutôt que de laisser la vie en général ou satan s’en charger à ma place.

 

Je me souviens avoir parlé avec une jeune maman qui avait du mal à assoir son autorité avec ses enfants, lui disant qu’elle devait absolument décider de faire le choix de parfois contredire ses enfants lorsque c’était nécessaire. Souvent elle préférait ne rien dire, ne pas prendre la décision de parler à ses enfants parce qu’elle avait ce manque d’autorité. Je lui disais alors, que si elle ne décidait pas de le faire elle-même, et selon ce que Dieu nous enseigne, alors la vie et toute la mentalité de ce monde allait faire le job à sa place auprès de ses enfants, mais pas tout à fait dans le même sens que Dieu le dit dans Sa Parole. 

 

Une fois que je comprends que je dois faire mes propres choix, il faut apprendre à faire les bons choix selon ce que Dieu nous enseigne. Il y a malheureusement plus de chrétiens qui font des mauvais choix que le contraire. Ceci est facilement vérifiable lorsque l’on regarde le style de vie chrétienne de beaucoup de chrétiens. Il y a 80% de l’Église de Christ qui vit sur les 20% qui restent. C’est-à-dire que ce sont environ 20% du corps de Christ qui fait en sorte de soutenir par divers moyens les 80% qui restent. Je comprends que chacun doit avoir le temps de grandir et que nous n’arrivons pas en pleine maturité dès le jour de notre nouvelle naissance, cependant chacun doit faire preuve de discipline personnelle.

 

Il est important que nous vivions notre vie en ayant cette certitude que Dieu nous a placés avec la responsabilité de faire des choix.

Si je choisis de grandir dans la perspective de faire les bons choix dans une collaboration avec le Saint Esprit, et si je décide d’être une personne humble afin de pouvoir entendre le conseil de Dieu pour moi, c’est le succès garanti !

 

 

A bientôt…