Retour à la page Enseignements Rapides

 

Si vous êtes passé par la nouvelle naissance dont la Bible parle, eh bien vous avez changé de propriétaire !

 

La Bible nous dit que juste après cette nouvelle naissance Dieu devient notre Seigneur. D’ailleurs il n’est pas rare du tout d’entendre bien des chrétiens utiliser le mot « Seigneur » presque comme une virgule dans leurs prières. Ces mêmes personnes utilisent également le mot Seigneur dans leurs conversations pour définir Dieu. 

Mais peu d’entre eux savent ce que ce mot Seigneur veut dire.

 

Dans la langue anglaise, lorsqu’on loue une habitation, on appelle son propriétaire le « landlord ».

Landlord est en anglais une combinaison de deux mots : Land et Lord.

Land veut dire terrain, et Lord veut dire propriétaire. 

Le mot Lord se traduit en français par le mot propriétaire.

Vous commencez sûrement à faire le rapprochement maintenant. Oui vous l’avez deviné, le mot seigneur veut dire propriétaire.

C’est-à-dire qu’à chaque fois que vous prononcez le mot Seigneur dans vos prières ou dans votre langage, vous proclamez que Dieu est votre propriétaire.

Oui Dieu est devenu depuis votre nouvelle naissance le propriétaire de votre vie.

 

Vous commencez également à comprendre maintenant pourquoi la Bible dit que Dieu est notre seigneur, notre propriétaire. Ces quelques exemples de passages ci-dessous, nous montrent que Dieu et même Jésus sont notre Seigneur, notre propriétaire. 

 

Romains 5:1  Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,…

 

Romains 10:9  Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

 

Ephésiens 3:11  selon le dessein éternel qu’il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur,

 

Philippiens 3:8  Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ,

 

Jean 20:28  Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !

 

Mais nous pourrions nous demander « propriétaire de quoi ? »…

Dans cet enseignement rapide je vais vous expliquer brièvement pourquoi vous avez changé de propriétaire, pourquoi depuis votre nouvelle naissance vous avez choisi de ne plus vous appartenir, avec tout ce que cela implique.

 

L’apôtre Paul résume très bien ce qui s’est passé depuis notre nouvelle naissance, ainsi que ce « changement de propriétaire ».

 

Galates 2:20  J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

 

1 Corinthiens 6:19  Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?

 

On a communément l’habitude d’entendre ces passages dans les milieux chrétiens. Cependant, et de mon expérience, je peux compter sur les doigts de mes deux mains les frères et sœurs que je connais qui vivent ces passages de manière naturelle dans leurs vies de tous les jours.

Pourtant nous avons changé de propriétaire, nous ne nous appartenons plus. Ceci engendre plusieurs conséquences comme par exemple le fait de supprimer de notre personne : orgueil, timidité, ego, colère, rancune, offense, victimisa­tion, et bien d’autres choses encore qui proviennent de notre chair et qui ne font pas partie de la nature de Dieu. 

 

Mais alors certains pourront me dire que si le propriétaire de leur personne a changé, eh bien, ils n’en voient pas les fruits !

 

Oui c’est tout à fait vrai, et c’est même le cas d’une grande majorité de chrétiens. Aujourd’hui et dans la plupart des églises locales de par le monde, on nous enseigne un évangile qui dessert principalement notre bénéfice. En fonction des pays, les focalisations peuvent être différentes, mais le point commun de celles-ci est que l’on enseigne que l’Évangile est principalement là pour améliorer ma vie.

Oui c’est une certitude, l’Évangile va grandement améliorer notre vie, pour peu qu’on l’applique de la bonne manière. Mais c’est loin d’être son but premier.

 

Lorsqu’une personne passe par la nouvelle naissance, la Bible dit qu’elle doit d’abord mourir.

  

Romains 6:4  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort,…

 

L’apôtre Paul le confirme ici disant que nous avons été enterrés avec Christ. C’est-à-dire que n’importe qui, passant par la nouvelle naissance commence par décider d’abandonner sa vie. Il échange sa vie avec celle de Jésus. Puis c’est alors que nous recevons une semence, une graine en nous.

 

1 Jean 3:9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

 

Dans ce passage le mot traduit par semence, est en grec : SPERMA. Ce mot donne la notion d’une graine ou semence vivante et active produisant du fruit. Ce mot est également utilisé dans la Bible pour parler des graines végétales, de la reproduction animale ou même humaine.

Lorsqu’une personne accepte d’échanger sa vie contre celle de Jésus par la nouvelle naissance, celle-ci va donc recevoir en elle cette semence vivante et active qui correspond à la vie de Jésus.

C’est pourquoi comme nous le disions plus haut, le même apôtre Paul a également déclaré :

 

Galates 2:20  J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ;

 

Paul avait bien compris et surtout décidé d’échanger sa vie avec celle de Jésus. Il avait consciemment et volontairement changé de propriétaire !

Jésus Christ était devenu le propriétaire de la personne de Paul.

Si vous êtes né de nouveau vous avez pris l’engagement d’échanger votre vie contre celle de Jésus, d’échanger votre nature contre la sienne. Ceci est la teneur de l’offre que Jésus nous faite à la croix. Les termes du contrat sont : « Je prends ta vie, et tu prends la mienne ». Que j’en sois conscient ou pas, ce sont les termes que j’ai acceptés pour passer par la nouvelle naissance.

 

Devant cette vérité on pourrait se demander : « Si je suis mort et si Jésus est le nouveau propriétaire de ma personne, alors pourquoi je ne vois pas grand-chose changer dans ma personne ? Cela veut-il dire que je n’existe plus ? Est-ce que je suis vraiment né de nouveau ? ».

 

Ce sont des questions très importantes.

Nous entrons là dans le cœur de l’Évangile.

Lorsque nous mourrons ce n’est bien sûr pas notre être qui meurt, car de toute évidence personne n’a perdu la vie en passant par la nouvelle naissance.

Avant notre nouvelle naissance notre esprit est mort spirituellement, étouffé par notre âme qui elle, ainsi que notre corps, sont dominés par le péché. C’est pourquoi lors de la nouvelle naissance et lorsque Dieu devient par ma décision le propriétaire de ma personne, mon esprit est rendu à la vie et entre dans une communication, une relation avec Dieu. Ceci est un effet direct de cette semence vivante et active que j’ai reçue en moi.  

À partir de ce moment je suis né de nouveau, sauvé.

 

Mais il y a une autre étape qui doit s’enclencher aussitôt. Jésus doit devenir le propriétaire de ma personne d’un point de vue très pratique. Et c’est souvent là que le bât blesse. Jésus doit devenir aussi le propriétaire de mon corps et de mon âme. 

Pour que la vie de Jésus s’active en moi, je dois en prendre la ferme décision. C’est pourquoi on peut voir des quantités de chrétiens qui ont accepté de changer de propriétaire, mais qui refusent de le laisser prendre les commandes, ceci pour diverses raisons. Certains ne le savent pas, car personne ne le leur a dit, et ils ne lisent pas la Bible. D’autres le savent mais refusent d’entrer dans une transformation personnelle à l’image de Dieu, souvent parce qu’ils ont un problème d’orgueil, d’égoïsme.  

 

La Bible appelle cette transformation : la mort à soi-même.        

Cette mort à soi-même ne peut s’activer que sur une ferme décision de ma part.

Pourquoi Jésus ne prend-Il pas le contrôle de ma vie ?

Non, Il ne le fera jamais sans votre consentement expresse !

 

Vous comprenez maintenant pourquoi vous ne voyez peut-être pas grand-chose changer dans votre personne, pourquoi vous voyez toujours les mêmes défauts, les mêmes mauvaises attitudes, les mêmes mauvaises pensées… Les mêmes luttes intérieures. Il y a de très fortes chances pour que vous n’ayez probablement pas décidé de laisser le nouveau propriétaire de votre personne activer Sa nature en vous.

Pourtant si vous réfléchissez bien, combien de fois employez-vous le mot Seigneur dans votre langage ?

Sûrement très souvent !

 

Il est peut-être temps de prendre cette décision, et de ne pas faire de votre salut un simple passeport pour l’éternité. 

Vous ne pourrez jamais vivre toute la puissance de l’Évangile si vous ne décidez pas de laisser le nouveau propriétaire activer Sa nature en vous.

Il est impossible d’avoir deux personnes qui décident en même temps dans un individu. C’est pourquoi à chaque fois que vous décidez de faire les choses à votre manière, Dieu se met en arrière et vous laisse à vos choix et à leurs conséquences.   

Le pire c’est que dans la plupart des cas, les gens ne sont pas conscients qu’ils ne laissent pas la nature de Dieu s’activer en  eux. Ils sont sûrs que leur manière de faire est la bonne. Pour vous en assurer, regardez objectivement les résultats que produisent vos décisions, vos priorités. 

 

Demandez au Saint Esprit de vous aider à être bien plus objectif sur vous-même, car la grande majorité des gens ne le sont pas. Faites tous vos efforts pour être honnête sur la nature de vos pensées, de vos attitudes et de vos paroles. Ainsi vous pourrez voir ce qui n’est pas conforme avec ce que Jésus a enseigné et qui ne demande qu’à s’activer en vous. Si vous avez besoin de plus de renseignements à ce sujet n’hésitez pas à contacter LVBN par email, nous vous aiderons avec plaisir.

 

Des millions de chrétiens sont sauvés sans avoir fait de Jésus le propriétaire de leur personne. Ils ne vivent que des bribes de ce que Dieu a prévu pour eux. De ce fait ils pensent que l’Évangile n’est pas si puissant que cela, qu’il ne leur donne pas de paix, de joie comme ils peuvent le lire dans la Bible. 

L’humilité est la case obligatoire pour arriver à ce stade où Jésus devient vraiment le propriétaire de ma personne. C’est pourquoi Dieu dit qu’Il ne peut donner aux orgueilleux, mais seulement aux humbles (Jacques 4:6). Ce n’est pas que Dieu ne souhaite pas bénir ceux qui sont orgueilleux. Mais simplement que si vous n’êtes pas dans une humilité profonde, vous ne pourrez jamais comprendre ce que Dieu a déjà mis en vous. Vous ne serez pas en mesure d’activer la puissance du fruit de l’Esprit en vous (Galates 5:22-23). L’humilité est la condition pour recevoir.

 

Romains 12:3  Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

Il est très intéressant de voir ici comment Paul fait un lien direct avec l’humilité et la foi. Sans humilité je ne pourrai pas activer la foi qui est déjà en moi, et sans la foi je ne peux rien recevoir.

 

Si l’on pose la question à 100 personnes nées de nouveau, afin de savoir si elles pensent être dans une attitude humble en général, plus des 2/3 répondront que oui. Pourtant moins de 10% des chrétiens vivent l’Évangile de manière puissante, dans une transformation personnelle liée à l’humilité, devenant de plus en plus comme Dieu.

L’orgueil, la fierté ont cette particularité de bien se cacher et de très souvent passer presque inaperçus. On a souvent tendance à penser que l’orgueil ne se manifeste que par des attitudes ostentatoires.

 

L’orgueil provient simplement du fait d’être trop centré sur soi. On peut manifester un excès d’attention sur soi dans la colère, mais aussi dans la timidité, dans le fait d’être extraverti, comme dans le fait d’être introverti.

Ceci nous montre que tout le monde est concerné et a besoin de travailler sur cette transformation personnelle afin de vraiment changer de propriétaire.

 

 

A bientôt.