Nous sommes souvent habitués à lire dans les livres de l’ancienne alliance, des récits de prophètes. Ces hommes et ces femmes ont été la plupart du temps des intermédiaires entre Dieu et le peuple.
Il est important de bien comprendre la différence entre cette époque et la nôtre, aujourd’hui sous la grâce, ainsi que les conséquences qui en découlent.

Avant la croix et depuis la chute, les hommes ont perdu cette relation étroite avec Dieu que Adam et Eve avaient avant d’avoir péché.
Pendant l’ancienne alliance, les humains n’avaient pas la possibilité de naître de nouveau, d’avoir leurs esprits régénérés et scellés par le Saint Esprit, comme Ephésiens 4 : 30 le dit. C’est simplement leur foi en Dieu qui leur donnait accès au salut, mais Dieu ne venait pas habiter en eux par Son Esprit comme pour une personne née de nouveau aujourd’hui.
Les prophètes et les prophétesses étaient ceux qui avaient cette connexion permanente avec Dieu, ils pouvaient recevoir des pensées, des messages de Sa part pour le peuple .

Ces prophètes ont prédit des évènements qui pour certains ne sont pas encore tous accomplis. A d’autres moments de l’histoire, ils ont donné des paroles de connaissance, des révélations à des rois comme David, mais également à des personnes du peule moins haut placé comme Anne la mère de Samuel par exemple.
Tout au long de l’ancienne Alliance, le peuple de Dieu a été comme connecté avec Dieu par l’intermédiaire de ces prophètes.  
Leur rôle était dans les grandes lignes de donner la pensée de Dieu, écrire des prédictions venant de Dieu, appelée prophéties, qui concernaient les temps de cette époque mais également la fin de ce monde terrestre.

Aujourd’hui tout est écrit et répertorié dans la Bible. Dieu a donné toutes les prophéties générales qu’Il souhaitait pour ce monde et concernant la race humaine jusqu’à la fin des temps. Aucun écrit en dehors de la Bible ne peut faire autorité en matière de prophéties ou de foi.

Apocalypse 22 : 18-19  Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

Il n’y a donc plus rien à rajouter dans ce temps de la grâce en ce qui concerne la fin des temps et les évènements à venir autre que ce que la Bible nous dit déjà dans les prophéties qu’elle renferme.
Ceci simplement pour montrer que Dieu a déjà parlé en ce qui concerne les évènements. Les seules paroles qui pourraient être données ne seront que des confirmations de ce que la Bible dit déjà en matière de prophéties. C’est-à-dire que toute prophétie de la fin des temps se réfèrera toujours à une autre déjà contenue dans la Bible.

Aujourd’hui il n’est plus nécessaire d’avoir des prophètes comme dans l’ancienne alliance, faisant le lien entre Dieu et le peuple. Cette fonction comme elle est décrite tout au long des livres de l’Ancien Testament est aujourd’hui révolue.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que depuis la croix une différence plus que majeure est intervenue.
Aujourd’hui Dieu a rétabli cette connexion perdue avec les hommes au travers de la nouvelle naissance. Nous avons la possibilité de recevoir l’Esprit de Dieu qui est Saint en nous d’une manière permanente.  

Personne étant né de nouveau aujourd’hui ne peut dire qu’il (elle) a reçu plus ni a reçu moins que les autres.  Nous avons exactement tous reçu la même chose lors de notre nouvelle naissance. La même puissance, le même Esprit, la même autorité, la même foi, etc…

Paul disait qu’il est tout à fait possible que tous les chrétiens puissent prophétiser.

1 Corinthiens 14 : 24  Mais si tous prophétisent, et qu’il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous,

Bien sûr cet exemple était donné afin de redresser une attitude négative dans un église locale, mais montre néanmoins que dans la pensée de Paul, il n’était pas utopique que tous les chrétiens puissent prophétiser.

Il le confirme quelques lignes plus bas dans le même livre.

1 Corinthiens 14 : 31  Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés.

Il est donc maintenant bien clair que tous les chrétiens sans aucune exception peuvent prophétiser.
Est-ce que cela voudrait dire que parce que certains chrétiens ne prophétisent pas le fait de prophétiser ne leur est pas disponible ?
Pas du tout !
Une personne née de nouveau qui choisit de ne pas prophétiser n’empêche pas le fait qu’elle en ait le potentiel. Dieu ne donne rien pour rien. Le potentiel qu’Il met à l’intérieur de nous est fait pour être utilisé.
Nous pouvons tous sans exception recevoir des pensées, des paroles de connaissance, des messages de la part de Dieu.
On ne peut pas prophétiser sans être prophète.

Certains pourront dire : « Mais Franck, pourquoi ce même Paul dit à un autre endroit que Dieu a donné certaines personnes comme prophètes ? ».    

Il est très facile d’avoir réponse à cette question. Si nous prenons le passage de :

Ephésiens 4 : 10-15 Celui qui est descendu, c’est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Nous pourrions avoir l’impression que Paul dit que Jésus par Son Esprit a donné à certains chrétiens seulement, le pouvoir d’être prophètes. L’erreur que beaucoup font, et même de ceux qui enseignent, est de lire uniquement le verset 11 de ce même passage.

Ephésiens 4 : 11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,

Il est évident que cette seule phrase isolée va pousser la plupart des gens à penser qu’il y a des chrétiens qui sont apôtres, d’autres prophètes, d’autres évangélistes, d’autres pasteurs, et d’autres docteurs.
Certains ont même élaboré toute une hiérarchie dans le corps de Christ aujourd’hui qui suit ce seul verset 11.
Quelle erreur !

Si nous reprenons le contexte de ce passage complet cité plus haut. Paul nous dit que Jésus a fait des dons aux hommes.

Le verset 11 dans la traduction (PDV) est bien plus explicite.
Ephésiens 4 : 11 (PDV) Voici les « dons » que le Christ a faits : les uns ont reçu le don d’être apôtres, ou bien d’être prophètes, ou bien d’annoncer la Bonne Nouvelle. D’autres ont reçu le don de conduire le peuple de Dieu, ou encore d’enseigner.

Il s’agit donc ici de dons que Jésus donne. Nous apprenons également que ces dons ont pour seul but d’édifier les saints, c’est à dire l’Eglise, ceux qui sont nés de nouveau uniquement.  Paul le dit dans son explication ; ces dons sont faits pour édifier le corps de Christ, pour faire en sorte que les chrétiens ne soient plus ballotés par des fausses doctrines, afin qu’ils puissent tous parvenir à la même maturité que celle de Jésus, qu’ils puissent tous exprimer la totalité de ce que Dieu leur a donné.

Mais alors, Dieu aurait t-il ordonné certaines personnes comme des prophètes aujourd’hui ?
Non ce n’est pas ce que Paul dit !

Lorsque Paul parle d’apôtres, prophètes, docteurs, Evangélistes, pasteurs, il s’agit de dons. Le don d’apôtre, le don de prophète, le don de docteur, le don d’évangéliste, de pasteur.

Je ne suis pas obligé d’avoir un don de prophète pour pouvoir prophétiser !

Il suffit de prendre le don d’évangéliste par exemple.
Si certains chrétiens devaient uniquement être des évangélistes pour édifier l’Eglise, cela n’aurait pas de sens.  
Cela voudrait dire que seulement une poignée de chrétiens peuvent parler de l’Évangile, étant des évangélistes. De plus, en quoi un évangéliste prêchant l’Évangile du salut pourrait-il édifier une personne déjà née de nouveau. Cela n’a pas de sens non plus.

Le réponse est toute autre.
Chacun de ces dons cités plus haut sont pour édifier les chrétiens uniquement, c’est un fait.
Pour ce qui concerne un don de prophétie ou de prophète, il s’agit d’une personne née de nouveau qui aura reçu un don particulier afin d’aider ses frères et sœurs à exprimer le fait de prophétiser. Il en va exactement de même pour tous les autres dons.

Si donc nous restons sur le sujet de prophètes, aujourd’hui dans le temps de la grâce, il n’y a plus de prophètes tels que l’on pouvait les trouver dans l’ancienne Alliance. Ceci simplement parce que Dieu a fait de nous des prophètes. Nous sommes tous des prophètes de Dieu. C’est pourquoi Dieu nous aide en cela, Il donne régulièrement des dons à certains chrétiens afin que tous puissent devenir prophètes comme Il l’a prévu dans la nouvelle naissance.

Nous comprenons maintenant qu’il n’est pas question d’avoir une personne qui se fait appelé prophète, et qui donnerait des prophéties sur les gens, les gardant dans une passiveté. Une personne qui se dit avoir un don de prophète aujourd’hui doit avoir pour seul et unique but d’amener les gens qu’il enseigne à un niveau égal ou supérieur au sien, et non les garder dans un statut inférieur.

A la lumière de cela, il est maintenant facile de voir qu’il tout aussi ridicule de se faire appeler prophète untel ou apôtre untel, que de dire Chrétien untel.
SI votre nom est Pierre par exemple, vous ne vous faites pas appelé « chrétien Pierre », cela manquerait d’humilité. Il en va de la même manière pour ceux qui se font appeler apôtre untel ou prophète untel, etc…   

Nous sommes tous appelés à devenir des apôtres c’est-à-dire des envoyés,
Nous sommes tous appelés à devenir des prophètes, c’est-à-dire des gens qui reçoivent des paroles de Dieu.
Nous sommes tous appelés à devenir des évangélistes qui parlent du salut autour d’eux.
Nous sommes tous appelés à devenir des pasteurs, qui prennent soins des autres.
Nous sommes tous appelés à devenir des docteurs afin d’enseigner les autres à notre niveau.   

Quelle église forte et puissante !... si tout le corps de Christ dans le monde reconnaissait enfin ce schéma que Paul nous a donné, au lieu de créer une hiérarchie qui n’est pas nécessaire.  

Cela voudrait-il dire que dans l’Eglise de Christ aujourd’hui il ne doit pas y avoir tous ces dons ?
Sûrement pas !

Les dons d’apôtre, de prophète, d’évangéliste, de pasteur et de docteur sont très important et l’Eglise en a besoin.
Le problème est lorsque les chrétiens considèrent qu’il y a ceux qui sont apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et docteurs d’un côté, et qu’ils se positionnent eux de l’autre côté. Lorsqu’il pensent qu’ils sont le peuple, et qu’il y a les élites de l’autre côté. Lorsqu’ils pensent qu’il y a les spirituels, et que eux ne pourront jamais arriver à ce niveau. Lorsqu’ils n’ont pas compris que le but pour eux est de devenir apôtre, prophète, d’évangéliste, pasteur et docteur.

On voit trop de gens qui se positionnent en dessous de ces personnes qui ont ces dons, ou qui prétendent les avoir.
Il n’y a pas de hiérarchie dans l’Eglise de Christ, nous sommes tous au même niveau. Certains ont des postes à responsabilité à cause du ou des dons qu’ils ont reçus, mais personne n’est plus ou moins important que l’autre. Personne n’a plus ou moins reçu que l’autre.

C’est pourquoi, et dans le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, nous sommes tous appelés à prophétiser comme des prophètes que nous sommes.
Si vous êtes né de nouveau et rempli du Saint Esprit, vous êtes appelé à prophétiser aussi puissamment que n’importe quel prophète ou prophétesse de l’ancienne Alliance, nous avez rien de moins qu’ils avaient à leurs époques.

Notre ministère LVBN est là pour vous aider à arriver à ce but si vous le souhaitez.

A bientôt.