Retour à la page Enseignements Rapides

 

Dieu a donné des promesses dans la Bible, c’est un fait que personne ne peut nier.
On retrouve principalement ces promesses dans l’ancien testament. Non pas que la nouvelle alliance ne comporte pas de promesses, mais il est important de bien faire la différence entre des promesses et des faits que Dieu nous donne.

La différence est assez mince, c’est pourquoi il peut arriver que des chrétiens puissent confondre des promesses de Dieu et des faits que Dieu donne.
Dans le fait de déclarer les choses, les promesses et les faits sont donc très similaires ; nous pouvons dire que la principale différence entre les deux se trouve au niveau de la chronologie du temps.
Une promesse va généralement concerner quelque chose dans le futur, ce qui implique parfois que tous les éléments ne sont pas encore réunis pour que cette promesse puisse voir le jour. Le fait, lui, est pour maintenant, il est disponible.

On peut par exemple prendre ce passage où Dieu parle à Abraham lui disant ceci :
Genèse 12:3  Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.

Nous pouvons voir que dans ce passage Dieu parle au futur. C’est un exemple comme nous venons de le dire où la promesse concerne le futur. Il y a encore des dizaines de promesses dans l’ancien testament qui d’ailleurs ne couvrent pas seulement l’ancienne alliance , mais toute la période d’avant la grâce. Dans ce passage les familles de la terre ne sont pas encore bénies, car la croix doit intervenir en premier.

Les faits que Dieu peut nous donner sont différents des promesses. Les faits eux concernent des choses que l’on peut obtenir maintenant. Les faits que Dieu nous donne dans la Bible sont disponibles immédiatement. Il y a bien souvent certaines conditions, mais lorsque ces conditions sont réunies, ce que Dieu a donné est déjà disponible.

Nous pouvons par exemple voir certaines paroles de Dieu, ou de Jésus, s’exprimant avec des faits.

Luc 9:35  Et de la nuée sortit une voix, qui dit : Celui-ci est mon Fils élu : écoutez-le !
Ici Dieu parle et donne un fait que nous devons suivre : écouter ce que Jésus dit. Ce fait que l’on peut aussi considérer comme un commandement est disponible dans le sens où on peut le mettre en pratique. 

Nous retrouvons d’autres exemples un peu plus parlant ici :
Jean 15:7  Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
Ici Jésus donne un fait, si nous demandons (commandons, ordonnons), alors cela nous sera accordé.

Ou encore ici :
Marc 11:24  C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

Alors certains pourront me dire : « Mais Franck, ces quelques faits que tu viens de citer, sont aussi quelque part  des promesses non ? ».
Oui vous avez tout à fait raison, mais la différence se trouve au niveau de la chronologie du temps. Il y a des promesses qui n’étaient pas encore réalisables lorsqu’elles ont été données, et d’autres que j’appelle ici des faits, qui sont certes des promesses mais qui sont disponibles ou réalisables immédiatement au moment où elles ont été prononcées.   

De par cette confusion qui peut s’établir parfois, j’ai très souvent rencontré des chrétiens qui utilisaient des promesses de Dieu pour leurs vies, et qui malheureusement en restaient là même après des années de conversion.
Dans la nouvelle alliance, Dieu  nous a donné toutes les promesses dont nous avons besoin, et ces promesses non seulement sont bonnes, mais elles sont réalisables maintenant.
Aucune circonstance ne doit intervenir afin que les promesses qui concernent la nouvelle alliance puissent être disponibles. Elles sont toutes disponibles maintenant.
Nous parlons ici uniquement des faits qui ont été promis et qui concerne le temps de la grâce. Je comprends bien sûr que par exemple Jésus a promis qu’Il reviendrait, mais que cela n’est pas encore accompli, ou que cette promesse n’est pas encore disponible car le temps n’est pas encore venu.
Cependant tous les faits nous concernant que Dieu nous a donnés sont disponibles pour nous aujourd’hui. Nous pourrions dire que ce sont des promesses qui ont été accomplies, et sont devenues des faits disponibles.

Ceci étant dit, nous pouvons maintenant comprendre que Dieu a accompli par Jésus toutes les promesses nous concernant. Ceci dans le sens où rien n’est à attendre, tout ce que Dieu a prévu de nous donner, est déjà à notre disposition pour peu que nous fassions notre part des choses.
Par exemple, nous pouvons être sauvés si nous acceptons l’offre que Jésus nous fait à la croix. Ou encore, nous pouvons être guéris de nos maladies si nous activons notre foi à ce sujet.

Comprenons-nous bien, si Dieu nous a donné des promesses depuis des milliers d’années, c’est que ces promesses sont bonnes et utiles. Nous devons les utiliser afin de nous aider à aller plus profondément dans notre relation avec Lui.

Oui les promesses sont bonnes, mais elles ne doivent pas être utilisées trop longtemps !

Certains pourront me dire : « Mais Franck, tu viens de dire que les promesses ont été données par Dieu, et là tu nous dis que nous ne devons pas utiliser ces promesses trop longtemps ? ». 

Oui c’est exactement ce que je dis !

Si nous y repensons un instant, une promesse est un peu comme un contrat. « Je te promets que je ferai ceci ou cela pour toi ».  C’est la parole de celui qui donne la promesse qui fait foi de contrat, et la promesse est là parce que l’autre parti n’est pas dans une pleine confiance. Il y a donc une parole donnée, et c’est cette parole qui fait foi afin que la promesse soit tenue.
Si il y a une pleine et entière confiance de l’autre partie, la première n’a pas besoin de promettre quoi que ce soit. Une promesse intervient lorsque qu’il n’y a pas une pleine connaissance et confiance de la nature de la personne.
Ceci est donc pour une brève description de la fonction d’une promesse.

Maintenant souvenez-vous lorsque vous étiez enfant et que vous vouliez demander quelque chose à l’un de vos parents.
Que faisiez-vous ? Ou plutôt que disiez-vous lorsque l’un de vos parents avait accepté votre demande ?
« C’est sûr, tu me le promets ? ». 
Vous aviez besoin d’une promesse pour vous donner l’assurance que la parole serait tenue.
Puis un peu plus tard, lorsque le temps était venu de tenir la promesse, vous alliez voir votre parent pour lui dire quelque chose comme : « Tu m’avais promis que tu ferais cela, alors on peut le faire maintenant ? ».  
Dans ce cas la promesse était une sécurité pour l’enfant, c’était pour lui comme un contrat passé avec son père ou sa mère sans vraiment le savoir. Cette promesse qui faisait office de contrat, lui donnait la paix et l’assurance que la parole serait tenue.

Maintenant réfléchissons un instant, et regardons pourquoi un enfant a besoin d’une promesse de ses parents afin de se sentir en confiance et en paix par rapport à une parole donnée ? 
Tout simplement parce que l’enfant ne connait pas encore son père ou sa mère dans les profondeurs de leur personne. Un jeune enfant n’a aucune idée quant à savoir si son père ou sa mère est quelqu’un de fiable, si c’est une personne intègre, honnête et vraie,  ou une personne menteuse, manipulatrice. Ce n’est que bien plus tard avec l’expérience et la connaissance, que cet enfant aura une vue plus profonde sur la personnalité de ses deux parents. 
Pourquoi ?

Simplement parce que cet enfant aura grandi en maturité, qu’il aura atteint un âge adulte, et qu’il aura également eu bien des circonstances et des situations afin de pouvoir se faire une opinion sur le type de personnalité de ses parents. Cet enfant saura quelle genre de personnes sont vraiment ses parents.

Que se passerait-il si vous voyiez un adulte parler à son père par exemple lui disant quelque chose comme : « Papa, est ce que l’on peut faire ce que tu avais dit ? Tu me l’avais promis ! ».

Je pense que l’on pourrait en déduire qu’il y aurait deux options principales afin qu’un adulte parle ainsi à son père.

La première serait que son père n’est pas une personne de parole, ni une personne très fiable, alors cet enfant serait en quelque sorte obligé de rappeler à son père que celui-ci s’est engagé par sa parole envers lui.

La seconde serait que cet enfant aurait grandi , mais il n’aurait pas pris la peine de se servir des diverses circonstances afin de connaître son père un peu plus en profondeur, avec son regard et sa connaissance d’adulte. De ce fait, il ne connaîtrait pas encore la vraie personnalité de son père. De ce fait cet enfant serait obligé de remémorer à son père qu’il a donné une promesse, simplement parce qu’il ne connait pas vraiment son papa.

Nous ne retiendrons pas la première option car elle ne correspond pas du tout avec la nature de Dieu. Ce passage nous le confirme.
Hébreux 10:23  Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

Prenons donc la seconde option. Supposons que ce papa soit une personne sur laquelle on peut compter et qui tient sa parole. Que pensez-vous que serait la réaction de ce père en entendant son enfant devenu adulte lui parler ainsi ?    
Il serait au minimum très étonné, ou peut-être même attristé de voir son fils qui n’aurait pas pris la peine de voir toutes ces opportunités dans sa vie, afin de s’apercevoir que son père est une personne de parole. Ce papa aurait souhaité que son fils prenne la peine de le connaître et qu’il base sa relation avec lui, non pas sur des « Tu me l’as promis ! », mais plutôt sur des « Merci, et je sais que tu vas le faire parce que je te connais dans tes profondeurs ! ».     

Eh bien avec Dieu c’est exactement la même chose mis à part le fait que Dieu n’est jamais attristé. Dieu est joie, il est la paix, il est l’amour, c’est pourquoi Il ne peut éprouver de la peine comme un humain le ferait.

Si vous êtes chrétien depuis peu, nous pourrons dire depuis seulement quelques années, eh bien utilisez les promesses de Dieu car vous en avez besoin. Elles sont un socle pour votre croissance. Ces promesses vous aident le temps pour vous de grandir. Dieu vous les a données, ce n’est pas pour rien.

Dieu conserve Ses promesses actives pour Ses jeunes enfants !
Psaumes 105:8  Il se rappelle à toujours son alliance, Ses promesses pour mille générations,
Les promesses que Dieu vous a données dans la Bible ou bien dans la prière, seront très utiles si un jour vous vous sentez un peu « glisser » dans votre foi à cause de diverses circonstances ou situations. Accrochez-vous à ces promesses comme à une corde qui vous tiendrait hors de l’eau. Répétez-les à haute voix, proclamez-les à haute voix devant toutes puissances spirituelles bonnes et mauvaises, ces promesses sont un point de contact très important pour vous aider à apprendre à activer votre foi de plus en plus.

Mais avec le temps et votre motivation et votre détermination, vous allez grandir dans votre relation avec Dieu, Jésus ou le Saint Esprit. De par cette croissance, tout comme un enfant, vous allez connaître Dieu de plus en plus profondément. Vous allez vous apercevoir qui Il est. Dans cette relation d’amour avec Lui, le Saint Esprit va vous permettre de connaître les profondeurs de la personne de Dieu.

1 Corinthiens 2:10  Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.
Le Saint Esprit sera celui qui va vous aider à connaître Dieu, Jésus, plus en profondeur. Il va vous aider à savoir qui est Dieu réellement au fond de Lui, comment Il pense, quelle est Sa personnalité en quelque sorte.
Plus vous allez entrer dans cette profondeur de la connaissance de Sa personne, moins vous aurez besoin d’utiliser les promesses qu’Il vous a faites, pour arriver à ne plus les utiliser du tout, car elles auront été remplacées par bien meilleur.
Le but est de ne plus avoir besoin d’utiliser les promesses de Dieu.
Comprenons-nous bien, cela ne veut pas dire que nous ne devons plus tenir compte des promesses de Dieu, bien au contraire. Mais simplement que ce n’est plus la promesse de Dieu qui est la source de l’activation de ma foi, mais c’est la connaissance intime que j’ai de Sa personne.     

Encore une fois les promesses sont utiles et nous en avons besoin dans les premières années de notre relation avec Dieu, car elles participent à la connaissance de Sa personne.  
Psaumes 138:2  Je me prosterne dans ton saint temple, Et je célèbre ton nom, à cause de ta bonté et de ta fidélité, Car ta renommée s’est accrue par l’accomplissement de tes promesses.

Cependant lorsque je commence à avoir une vraie connaissance de la personne de Dieu, je vais de moins en moins utiliser les promesses de Dieu, ceci simplement parce que la connaissance intime de Sa personne est bien supérieure à une promesse.
C’est pourquoi plus je grandis dans une connaissance intime de la personne de Dieu et moins les promesses qu’Il a données me seront indispensables et utiles.    

Comme nous l’avons dit plus haut, aujourd’hui les promesses de Dieu sont accomplies en ce qui concerne notre vie présente. 
2 Corinthiens 1:20  le oui de Dieu à toutes ses promesses. Il les a toutes accomplies ; tout ce que Dieu avait promis est devenu réalité en lui. Aussi est-ce par lui que nous répondons « amen, ainsi soit-il » (à toutes ces promesses) afin que Dieu soit exalté et glorifié.

Jésus est l’accomplissement de toutes les promesses de Dieu. De par le fait que nous sommes nés de nouveau ayant accepté l’offre qu’Il nous a fait à la croix, Jésus devient le « Amen ».
Qu’est-ce que Paul a voulu dire par ce « Amen » ?
Simplement que, par Jésus nous avons non seulement toutes les promesses de Dieu disponibles pour maintenant dans nos vies, mais que le simple fait de connaître Jésus dans une relation avec Lui, équivaux à s’approprier et vivre toutes les promesses de Dieu. Paul démontre ici que la connaissance de Jésus dans une relation profonde avec Lui remplace toutes les promesses de Dieu pour nous.

En d’autres mots, si je suis dans une relation profonde, et dans la connaissance de la personne de Jésus, et par Lui de Dieu, alors toutes les promesses de Dieu ont pris vie en moi. Je n’ai donc plus besoin de les proclamer ou de les rappeler à Dieu, car elles font maintenant partie de ma vie, de ma personne, de ma manière de penser.     

Certains pourront me dire : « Franck, ce que tu dis est bien, mais je vois de grands personnages de l’ancien testament bien avancés spirituellement depuis des dizaines d’années parfois, utiliser les promesses de Dieu dans leurs vies ».

Oui vous avez tout à fait raison !

1 Rois 8:25  Maintenant, Eternel, Dieu d’Israël, observe la promesse que tu as faite à David, mon père, en disant : Tu ne manqueras jamais devant moi d’un successeur assis sur le trône d’Israël, pourvu que tes fils prennent garde à leur voie et qu’ils marchent en ma présence comme tu as marché en ma présence.

Psaumes 119:49  Souviens-toi de ta promesse à ton serviteur, Puisque tu m’as donné l’espérance !

On voit clairement ici Salomon et Son père David qui tour à tour utilisaient les promesses de Dieu dans leurs relations avec Lui. Pourtant nous savons que Salomon comme David, ont puissamment été utilisés par Dieu, mais il semblerait bien que tous deux aient continué à utiliser les promesses de Dieu dans leurs relations avec Dieu.
Oui c’est tout à fait vrai.
Mais il est important de ne pas oublier que David ou Salomon n’avaient pas la possibilité de naître de nouveau, de devenir une nouvelle personne à l’image de Dieu. Il suffit de voir que l’un comme l’autre n’ont pas toujours fait les meilleurs choix dans leurs vies.
Salomon comme David avait des centaines de concubines, alors que Dieu n’a jamais dit que c’était une bonne chose à faire. Salomon a fini par adorer d’autres Dieux. Ceci n’est pas pour les juger du tout, mais simplement pour montrer qu’avant la croix, la nouvelle naissance n’était pas disponible, et les gens n’avaient qu’une connaissance partielle de Dieu.  

Aujourd’hui nous pouvons non seulement devenir comme Dieu en décidant fermement de changer de mentalité grâce à la nouvelle personne que nous sommes, mais en plus, avoir une vraie connaissance intime de la personne de Dieu, chose que les gens de l’ancienne alliance n’avaient pas. C’est pourquoi Salomon, David et bien d’autres, n’avaient d’autres choix que de se servir des promesses de Dieu dans leurs relations avec Lui.   

Mais aujourd’hui la donne n’est plus la même du tout. Dieu habite en permanence à l’intérieur de nous. Son Esprit qui sonde les profondeurs de Dieu a pris habitation en nous, témoignant de la personne de notre Père. C’est pourquoi tous les exemples de l’ancien testament ne sont pas tous bons à prendre. Certes tous nous servent d’exemples, mais tous ne sont pas à reproduire dans nos vies.  

Je me souviens d’un jour où j’ai parlé de cet enseignement sur les promesses de Dieu pour la première fois à une personne que je connais bien. Celle-ci me répondait qu’elle ne voyait pas trop l’intérêt de ne plus utiliser les promesses de Dieu, car il lui semblait que cela revenait au même que de croire par une promesse ou de croire par la connaissance intime de la personne de Dieu. Pour elle le résultat était le même car on croyait dans les deux cas.
Alors je lui ai expliqué que justement cela fait une énorme différence.
Si vous êtes marié, que penseriez-vous si votre conjoint à chaque fois qu’il vous demandait quelque chose voulait avoir une promesse de votre part ?
Si bien sûr nous partons de la supposition où vous êtes une personne qui n’est pas oublieuse et sur laquelle on peut compter,
il y a fort à penser qu’au bout d’un moment vous vous diriez que votre conjoint a vraiment besoin de vous connaître plus en profondeur. Vous vous demanderiez peut-être si sa confiance en vous est vraiment suffisante.

Lorsque nous sommes adultes spirituellement, le fait de connaître intimement Dieu sera toujours supérieur à une promesse dans le domaine de la foi.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que si la base de l’activation de ma foi est basée sur une promesse, alors je serai sujet au fait de croire cette promesse ou pas. Le doute pourra toujours avoir une emprise sur moi car je n’ai pas la connaissance intime de la personne de Dieu. De ce fait, j’aurai toujours le choix de croire sans douter, ou laisser le doute m’envahir ou pas à propos de cette promesse. La promesse restera toujours une promesse, un simple contrat sur lequel on s’engage.  

Mais si la base de l’activation de ma foi est fondée sur la connaissance intime de la personne de Dieu, alors tout est différent.
Non pas comme dans la promesse où j’aurai toujours le choix de croire ou de ne pas la croire jusqu’à son accomplissement, lorsque je connais Dieu, rien ni personne ne peut me donner le choix de croire ou de ne pas croire.
Je sais, j’ai vu, j’ai entendu : la base de ma foi est alors fondée sur ce que je sais de Lui, c’est gravé en moi, et rien ni personne ne peut le modifier.
Il n’y a plus de promesse à croire ou ne pas croire, il y a ce que je sais, ce que j’ai vu, ce qui est gravé en moi, qui me montre ce que Dieu est, comment Il pense.  Je sais qui Il est, et je n’ai plus besoin qu’il me promette quoi que ce soit, car ma connaissance de Sa personne va bien au-delà.   

Actes 2:39  Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

La promesse est donc bonne lorsque je suis un enfant spirituel. Mais à l’étape d’adulte, je dois laisser la promesse pour passer à la connaissance intime de Sa personne, alors la promesse devient inutile.

Si vous êtes nés de nouveau depuis quelques années maintenant, alors il est peut-être temps pour vous de passer à l’étape suivante. Entrer dans cette connaissance intime de la personne de Dieu qui va vous permettre de croire ce que vous savez de Lui, et non de croire que ce que vous espérez.
Vous n’aurez plus besoin de rechercher une promesse qui correspond avec votre sujet de prière. Vous allez baser votre relation avec Dieu sur votre intimité avec Lui.
De ce fait, la relation va s’en trouver bien plus intense, bien plus profonde, et bien plus puissante.
Vous serez dans une paix surnaturelle parce que vous connaîtrez votre Père. Votre relation ne sera plus contractuelle, mais amoureuse. Cela fait toute la différence !

Plus de tabous, plus de gêne, plus de pression, mais à la place une vraie relation d’amour intense.
Cet état va vous pousser à le connaître toujours plus, et plus vous connaîtrez Dieu, plus vous serez à Son image ; plus vous serrez à Son image, et plus vous aurez les résultats que Jésus a eu dans Sa vie sur terre.
Sortez donc de la promesse et entrez dans l’intimité !

A bientôt