Souvent les gens ne comprennent pas pourquoi nous ne prions pas systématiquement pour nos frères et sœurs.
Je vais vous expliquer comment nous agissons avec les personnes qui nous demandent de prier pour elles J J’espère que vous comprendrez mieux notre position qui est celle que la Bible enseigne. Ainsi ceux qui liront ce commentaire pourront également comprendre comment nous agissons à LVBN / TRGN.

Lorsqu’une personne qui n’est pas née de nouveau nous demande de prier pour elle, nous le faisons avec plaisir. Ensuite nous lui parlons toujours de la grâce de Jésus pour elle, puis elle est libre de l’accepter ou de le refuser pour le moment. Je dis pour le moment car souvent des gens refusent l’offre de Jésus, puis l’acceptent quelques temps plus tard J

Lorsqu’une personne qui est née de nouveau nous contacte et nous demande de prier pour elle, nous lui demandons si elle est remplie du Saint Esprit. Si c’est le cas, alors nous lui demandons si elle est dans une situation d’urgence ou pas. Ce que nous appelons une situation d’urgence, c’est une personne qui serait dans une souffrance telle qu’elle ne pourrait pas prier efficacement à cause de la douleur. Bien sûr cette douleur pourra être physique ou mentale.  Si cette même personne nous répond qu’elle est dans une situation d’urgence, nous allons bien sûr prier pour elle, et elle sera guérie.

Dans le cas où cette personne nous répond qu’elle n’est pas dans une situation d’urgence, alors nous lui proposons de lui apprendre à prier selon ce que Dieu lui a déjà donné : la puissance de Sa Parole en elle, Son autorité, etc… C’est bien souvent l’affaire de quelques jours pour que cette personne arrive à prier elle-même pour ses propres besoins après que nous lui ayons enseigné à le faire, c’est-à-dire prier avec elle et non pour elle.

Nous sommes conscients que cette manière de faire n’est pas très populaire auprès d’une majorité de chrétiens, mais c’est celle que la Bible enseigne pourtant. J

Si l’on prend le cas de 80% des chrétiens dans le monde, ils sont dans une attitude où dès que quelque chose ne va pas dans leurs vies, et malgré le fait qu’ils sont en mesure de prier,  le reflexe est d’appeler au secours un autre chrétien, un pasteur, etc…  C’est malheureusement un triste constat que nous nous efforçons de rectifier à LVBN / TRGN.
Pourquoi ?
Simplement parce que ce n’est pas de cette manière que Dieu veut que nous agissions, ce n’est pas ce genre d’attitude que le Saint Esprit nous enseigne. Là encore c’est un énorme manque d’enseignement chez les chrétiens, mais malheureusement aussi de la part d’une majorité de ceux qui sont en charge d’églises locales car ils poussent les gens à venir vers eux dès qu’il y a problème, et ne leur enseignent pas à entrer dans une autonomie à ce sujet.

Il suffit de regarder les épitres de Paul, Pierre, Jacques, ou Jean, nulle part il est question de ne pas enseigner les gens à devenir autonomes bien au contraire. Les seuls exemples que l’on retrouve où ils prient afin de guérir des personnes, sont lorsque ces mêmes personnes ne sont pas, pour un temps, en mesure de le faire eux-mêmes, car ils sont dans une situation d’urgence, comme dans Jacques 5 par exemple.
On retrouve également dans tous les enseignements de la nouvelle alliance, une volonté de Dieu que TOUS Ses enfants  manifestent la même puissance dans la prière sans aucune exception.

Comment Jésus aurait pu dire dans Marc 16 : 17-18 « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;  ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris ».

Il n’est pas question ici d’une partie de ceux qui sont nés de nouveau, mais de la totalité des chrétiens qui doivent être capables d’accomplir cette parole de Jésus. Voyez-vous Dieu nous a déjà donné bien plus que le nécessaire afin d’accomplir ce commandement de Jésus.    
Je sais d’expérience, et il est facile de constater dans le monde chrétien que, lorsque l’on prie systématiquement pour les gens alors qu’ils sont en mesure d’apprendre à le faire, cela ne fait que les garder dans une attitude où, une fois guéris, ils ne vont pas avoir envie d’apprendre, ou pour d’autres ne voulant pas faire d’effort dans ce sens. Et le temps passe, et l’Église dans le monde est faible à ce niveau, et ce n’est pas normal, parce que ce n’est pas ce que Dieu veut.  

Il serait très facile pour nous de faire comme 80% des ministères qui obtiennent des miracles régulièrement, en mettant en place une plateforme de prière pour les gens disant : « Appelez ou écrivez-nous, nous allons prier pour vous, vous n’aurez rien à faire si ce n’est de constater votre problème résolu ».
Bien des ministère s’enrichissent ou deviennent très populaires à cause de ce genre d’initiatives. Mais encore une fois Dieu veut que TOUS Ses enfants apprennent à être forts, et non rester dans une vie où ils sont ballotés par satan qui détruit leurs vies, simplement parce qu’ils n’utilisent pas ce que Dieu leur a donné.

La Bible nous recommande de prier les uns pour les autres c’est un fait. Nous pouvons prier ensemble avec plaisir, prier soi-même pour des frères et sœurs que l’on affectionne, mais pas dans le but de faire à leur place ce qu’ils sont en mesure de faire eux-mêmes. L’assistance à outrance ne développe pas l’autonomie, et sans autonomie on ne peut rien faire seul.

Je suis très conscient que je ne serai pas toujours là pour tous les chrétiens qui nous contactent, car c’est chose impossible bien sûr, alors quelle est la meilleure solution ?

La première solution produit un corps de Christ faible reposant sur 20% qui portent les 80% restants, et assujetti à la vie et non à l’Esprit, un corps qui est bien loin de produire tout son potentiel.
La deuxième solution produit une Église telle que Dieu l’a conçue, forte, devant laquelle la maladie s’enfuie, satan s’enfuie, des circonstances qui changent, une Église tellement pleine de paix, de joie, de puissance, que ceux qui ne sont pas en Christ se disent : « Je veux avoir ce qu’Ils ont, je veux vivre moi aussi cela dans ma vie ».

C’est cette deuxième solution que nous nous efforçons d’enseigner à LVBN / TRGN à nos frères et sœurs.

A bientôt.