Retour à la page Enseignements Rapides

 

La Bible nous demande à plusieurs endroits de prier pour les autorités d’une part et pour les personnes qui sont en place dans ces autorités d’autre part.

Dans les grandes lignes, on peut retrouver deux attitudes principales :

L’une sera composée de chrétiens qui vont prier pour les personnes en place dans leur gouvernement, demandant à Dieu de les bénir, de leur donner de la sagesse. J’ai remarqué que l’on retrouve plus souvent ce genre de personnes dans les milieux à influence anglo-saxonne.

L’autre sera composée de personnes qui pensent qu’il n’est pas vraiment nécessaire de prier pour les autorités et les personnes en place dans ces autorités. Bien souvent ces mêmes personnes pourtant chrétiennes, pensent que leurs leaders ne changeront pas d’attitudes de toutes manières. 

Si nous regardons ce que dit la Bible à ce sujet, on peut s’apercevoir que ces deux attitudes ont toutes deux torts sur certains points, et raison sur d’autres. Mais aucune des deux n’a la bonne démarche.
Alors comment faire ?
La Bible demande de prier, c’est même la meilleure manière pour les chrétiens de vivre dans la paix et la tranquillité.
Ayant vécu dans des milieux anglo-saxons comme dans des milieux chrétiens francophones, je me suis longtemps demandé où était la bonne attitude à ce sujet.

Regardons quelques textes que la Bible nous donne :

Romains 13:1  Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.

Nous allons remettre les choses en équilibre par rapport à cette parole de Paul qui est bien souvent mal interprétée. La première des questions que l’on peut se poser serait : « A qui ou à quoi Paul fait-il référence lorsqu’il parle d’autorités ? ». 
La grande majorité pensent que dans ce passage les autorités sont les personnes qui sont à la tête d’un pays, qu’il soit démocratique ou même dans des cas plus rares, dictatorial.
Si cela était avéré, alors nous aurions un problème par rapport à ce que Paul a dit, et de ce fait, avec Dieu également.

Paul nous dit que toutes les autorités qui existent ont été instituées, c’est-à-dire mises en place par Dieu Lui-même…
Si donc nous considérons que les autorités sont les personnes en place à ces postes de leaders, cela voudrait dire que Dieu a mis en place le roi Achab et Jézabel (1 Roi 16:29-34), Jules César dans l’empire romain, mais également Caligula le troisième empereur romain, et encore Hitler, et nous pourrions encore rallonger cette liste de bien des pages.

C’est bien sûr une pensée totalement erronée de penser que Dieu a positionné à leurs places tous ces leaders ou dictateurs et qui ont œuvré dans la plupart des cas contre Dieu Lui-même et contre Son peuple. Paul ne parle donc pas de personnes dans ce passage lorsqu’il emploie le mot « autorités », mais il parle de systèmes de gestions d’un pays, comme par exemple un gouvernement.
Il est parfois un peu difficile aujourd’hui de faire la différence entre le gouvernement en tant que système politique, et les gens qui le composent, car nous employons le même mot pour définir les deux. Il arrive d’ailleurs plus souvent que l’on parle de personnes lorsque l’on prononce le mot « gouvernement », que du système par lui-même. 
Dans ce passage de Romains 13 Paul parle donc de systèmes en place, et non de personnes en poste. On pourrait paraphraser ce passage comme suit :

Romains 13:1  Que toute personne soit subordonnée aux systèmes d’autorités supérieures ; car il n’y a point de système gouvernemental qui ne vienne de Dieu, et les systèmes de gouvernements qui existent ont été institués de Dieu.

Même si nous avons paraphrasé cette parole de Paul, il reste néanmoins une idée que nous devons bien comprendre.  Si les autorités représentent les systèmes gouvernementaux en place, Paul nous dit néanmoins de nous soumettre au système en place avec les lois qui le composent. Le mot original traduit par « soumise » que nous avons paraphrasé en « subordonné » est le mot HUPOTASSO. Ce mot nous donne certes une notion de soumission dans un sens d’obéissance. Cependant HUPOTASSO est également un terme militaire qui désigne des troupes qui se mettent en différentes divisions sur le terrain. On ne demande pas à un soldat s’il est d’accord d’être dans telle ou telle division, il s’exécute peu importe son avis ou sa vision des choses. Un soldat pourra donc se subordonner sans forcément être d’accord avec l’ordre donné.

Ce que Paul dit ici c’est que tout chrétien devrait se subordonner aux systèmes d’autorités supérieurs, et pas forcément à la personne qui est en position. Autrement dit Paul nous demande d’être d’accord avec le fait d’avoir un système de gouvernement avec des lois qui régissent un pays, parce que Dieu approuve cela. Dieu est pour l’ordre afin que chacun soit responsable de ses attitudes. Maintenant la manière dont ce système gouvernemental est géré, et par qui il est géré, est une autre chose que Dieu ne va pas forcément agréer, et que nous n’allons pas forcément agréer non plus dans certains domaines.

Il y a un autre passage, toujours de la bouche de Paul, qui nous explique comment agir, cette fois ce n’est plus pour un système gouvernemental, mais pour les personnes qui y sont positionnées. Remarquons que cette fois le fait qu’il est parlé de « personnes », n’implique pas que toute personne à la tête d’un pays ait été instituée par Dieu. Ceci vient corroborer avec ce que nous venons de développer ci-dessus.   

1 Timothée 2:1-2 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.

Paul dit ici en d’autres mots que Dieu souhaite que tous soient sauvés, c’est d’ailleurs ce qu’il dira plus bas dans le texte qui suit ce passage. Paul inclue ici les leaders des pays, ou ceux qui ont des postes similaires. Il nous dit que cela est une bonne façon d’agir afin de vivre dans la paix et la tranquillité.
Comme nous l’avons dit plus haut, Dieu n’a pas forcément placé tous les chefs d’états, tous les rois et reines Lui-même là où ils sont dans leurs fonctions. Certains ne prônent pas les valeurs de la Bible, d’autres parfois vont même jusqu’à aller contre ce que la Bible enseigne. On ne peut donc pas dire que les leaders en place ont tous été placés par Dieu, ce serait une grave erreur. Certains chrétiens qui n’ont pas bien compris comment prier pour les autorités, et qui pensent que Dieu a placé tous les chefs d’états à leur place dans le monde, ne vont jamais pourvoir prier avec efficacité. Dans le cas extrême où il faudra utiliser son autorité spirituelle afin de changer un dirigeant, si l’on pense que Dieu l’a mis à sa place, alors comment prier contre cela ? Ce serait un non-sens qui nous empêcherait d’activer une once de notre foi.  

C’est là que l’on peut s’apercevoir que l’on peut être dans un pays ayant une équipe ou quelques leaders qui ne sont pas du tout en accord avec ce que la Bible enseigne.  Dans ce cas il peut y avoir deux solutions.
Nous pouvons prier pour la ou les personnes qui sont en charge de décision pour un sujet quelconque, afin que cette personne prenne de bonnes décisions, selon ce que Dieu dit. La Bible nous montre également que chrétiens comme non chrétiens sont sujets à recevoir des pensées démoniaques, afin de les pousser à exécuter des plans démoniaques. De la même manière des personnes même haut placées, pourront également être sujettes à de telles pensées. Il est donc fort possible que le fait de prier pour un leader permette que celui-ci prenne une bonne décision empreinte de sagesse. Mais il est également possible que parfois une même personne refuse d’écouter le Saint Esprit lui parler. Il faudra alors prier autrement. 

J’ai souvent entendu des chrétiens prier Dieu pour des personnes ayant une position d’autorité. Bien souvent on entend des phrases comme : « Seigneur, je te prie pour un tel, remplis-le de sagesse, donne-lui la possibilité de prendre les bonnes décisions, révèle-toi à lui, etc… ». Ce genre de prière n’est pas mauvais, mais dans certains cas elle sera inutile.
Pourquoi ?
Tout simplement parce qu’on voit bien plus de personnes ayant des hauts postes dans des pays, rester sur des décisions non conformes à ce que la Bible dit, que le contraire. Je ne dis pas qu’il n’y a pas parfois de bonne décision conforme à ce que la Bible dit, mais simplement que ce sont des cas rares dans le monde au sein des différents gouvernements. 

Il y a également le fait que l’on voit partout des personnes nées de nouveau qui supportent des personnes politiques avec des idées radicalement différentes. Pourtant il n’y a qu’une vérité, Dieu n’a qu’un seul avis sur les situations de la terre. C’est pourquoi lorsque l’on retrouve des chrétiens ayant des avis très différents en terme de personnes politiques, on peut se demander si certains d’entre eux se donnent bien la peine de savoir ce que certains candidats prônent comme idées. Dans ce genre de cas il est facile de comprendre que certaines personnes nées de nouveau sont dans l’erreur quant à leurs choix de représentants politiques. Il est de notre responsabilité de nous enquérir sur les idées des personnes pour qui nous votons pendant les élections (s’il y en a dans le pays où nous vivons), afin d’avoir la bonne personne.

Ensuite comme nous le disons plus haut, une personne haut placée pour qui nous avons prié, pourra parfois ne pas avoir l’envie de changer d’avis. Il peut y avoir parfois urgence par rapport à une circonstance. Une loi pourra être par exemple votée dans un délai très court, et la ou les personnes en charge de cela ne souhaiterons peut être pas changer d’avis malgré la prière. Les causes pourront être diverses. Mais ce qu’il faut retenir c’est que dans ce genre de cas, la prière ne sera plus du tout comme l’exemple que nous avons  donné plus haut.
Dans ce cas, satan ou certains de ses démons seront impliqués plus profondément, il va falloir user de notre autorité spirituelle sans passer par un changement de décision du leader en place. Il ne faudra donc pas hésiter à prier différemment, utilisant notre autorité spirituelle envers satan et ses plans démoniaques. A simple titre d’exemple il sera possible de dire quelque chose comme : « Un plan démoniaque est sur mon pays, je le brise au nom de Jésus, j’ordonne que ce plan démoniaque  ne voit pas le jour. Cette loi ou cette décision ne verra pas le jour car je la brise maintenant au nom de Jésus, afin que l’Eglise puisse vivre en paix et dans la tranquillité, Amen ! ».   Bien sûr ceci n’est qu’un exemple de prière que chacun pourra adapter à la situation qu’il ou qu’elle vit dans son pays.

Tite 3:1  Rappelle-leur d’être soumis aux magistrats et aux autorités, d’obéir, d’être prêts à toute bonne œuvre, de ne médire de personne, d’être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes.

Il semblerait que Paul recommande ici à Tite, d’accepter tout ce que les magistrats ou autorités pourraient dire. Pourtant lorsque l’on y regarde de plus près, Il n’est pas question ici de dire oui à tout, mais simplement de ne pas céder à des rébellions humaines dictées par la chair.

Le verset qui suit nous en donne une meilleure compréhension :
Tite 3:3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, dignes d’être haïs, et nous haïssant les uns les autres.

La pensée ici est donc de respecter ce que la loi dit, pour peu qu’elle soit conforme à ce que Dieu dit à ce sujet. Nous pouvons trouver quelques exemples qui nous montrent comment agir.

Daniel 3:16-18 Schadrac, Méschac et Abed-Nego répliquèrent au roi Nebucadnetsar : Nous n’avons pas besoin de te répondre là-dessus. Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as élevée.

Une loi avait été mise en place ordonnant à tous de renier leurs croyances actuelles pour adorer une statue en or que le roi Nebucanetsar avait fait ériger. Les trois amis de Daniel ont choisi de ne pas obéir à cette loi et de rester fidèle à Dieu. Il en va de même pour nous aujourd’hui, si une loi nous demandait par exemple de renier notre foi (comme c’est le cas parfois), la Bible ne nous préconise pas de suivre cette loi du tout.

Comme pour Pierre et Jean devant le sanhédrin.
Actes 4:19  Pierre et Jean leur répondirent : Jugez s’il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu’à Dieu ;

Pierre et Jean n’ont pas non plus obtempéré lorsque le sanhédrin leur a demandé de ne plus parler de l’Évangile sous aucun prétexte. Ce que dit Dieu va primer sur ce qu’une personne va nous demander.

Nous ne sommes donc plus dans une démarche où l’on va simplement bénir une personne haut placée dans la prière, demandant à Dieu que la sagesse soit dans ses décisions. Nous avons vu qu’il peut y avoir des circonstances où nous devons utiliser notre autorité spirituelle lorsque les choses sont urgentes, que l’enjeu est important, et que la ou les personnes concernées ne changent manifestement pas d’avis. Prier pour les autorités est une action offensive bien souvent contre les puissances spirituelles. 
Ce n’est pas parce qu’une personne haut placée est née de nouveau qu’elle va forcément toujours prendre des décisions conformes à ce que la Bible dit.
Tous les chrétiens ont des niveaux de connaissance et de maturité différents. Ce n’est pas non plus parce qu’une personne haut placée n’est pas née de nouveau qu’elle va toujours prendre des décisions qui iraient à l’encontre de ce que la Bible enseigne.
Il nous appartient de nous renseigner au mieux afin de prier dans une bonne direction utilisant les bons outils que Dieu nous a déjà donnés.
Dans cette optique, il est également très important d’avoir une bonne maturité spirituelle. Savoir ce que la Bible enseigne va nous aider à ne pas faire d’erreurs dans nos prières.  

A bientôt.