Toutes les semaines nous vous donnons des nouvelles de notre tente de guérison.
Samedi dernier, plus de 20 personnes ont entendu la grâce de Jésus Christ, 12 avaient besoin de guérison, et ont été guéries.

Ann, Walid, Tim, Chris, Bill, Sharlene, Mareta, Scrimi, Anna, Tanya, Lucy, Sylvia, ont tous vu la puissance de Dieu les guérir sur le marché.
Des hanches déplacées, vertèbres déplacées, nuque bloquée, arthrose dans l’épaule, tendinite au genou, et encore bien d’autres guérisons instantanées.

Plus j’avance dans l’expérience, plus je m’aperçois que notre attitude est essentielle.

Notre tente de guérison sur les marchés est une parfaite formation pour quiconque souhaite apprendre comment parler de la grâce de Jésus Christ à son prochain.
On y croise des dizaines de styles de gens différents, des croyances différentes, des personnalités différentes, etc…

Une des règles est de ne jamais entrer dans une comparaison quelconque. La comparaison emmène à la confrontation, la confrontation emmène à la frustration ou parfois même à la colère.
En général, si l’on aborde les gens en leurs disant que leur mode de vie est mauvais et qu’ils doivent en changer, la plupart vont se braquer et plus rien ne passera.
Ceci est valable pour toutes les fois où l’on parle de Jésus Christ, que ce soit pour offrir une guérison, ou parler du salut.
On peut parfois être maladroit, pensant bien faire, mais c’est l’opposé de ce que l’on attend qui arrivera si l’on entre dans des comparaisons. 

A moins que l’on vous pose la question, ne comparez pas lorsque vous parlez de l’Evangile, mais montrez ce que Dieu fait dans votre vie personnelle.
Cela pourra passer par le fait de montrer que vous êtes amour comme Dieu l’est aussi. Mais également sourire, peu importe la situation. Donner de son nécessaire s’il le faut (il m’est arrivé de proposer plusieurs fois de donner ma veste, ma nourriture, mon argent, etc…).

Ne pas comparer la Bible à un autre livre religieux si vous êtes face à une personne religieuse, disant : « La Bible dit ceci ou cela… » . Même si à la fin de la conversation vous gagnez votre argumentation dans le fait que vous prouvez que vous avez dit la vérité, vous aurez néanmoins perdu dans votre échange. L’autre repartira ayant l’impression que vous aviez absolument voulu avoir raison, et que vous aviez simplement voulu prouver que vous déteniez la vérité. Même si cela est vrai, ce n’est pas la bonne démarche pour amener les gens à l’Evangile.  Ce n’est pas en frustrant ou en agaçant les gens que l’on présente Jésus Christ. J

Il est bien plus parlant pour une personne d’entendre ce que Dieu fait de puissant dans votre vie personnelle.  
Il est bien plus efficace qu’une personne vienne vers vous afin de vous demander : « Mais qu’est-ce qu’il y a en vous ? Vous êtes différent… ».
C’est de cette manière que l’Evangile se diffuse efficacement, et non en essayant de prouver à l’autre que l'on a à tout prix raison, et qu’il a tort.

D’une manière générale on ne pourra jamais proposer à quelqu’un ce que l’on ne vit pas soi-même dans sa vie personnelle. La provision, la sécurité, la guérison, l’éternité sont les choses que nous devons vivre en toutes circonstances, grâce au salut en Jésus.
C’est tellement plus facile de parler de l’Evangile lorsque l’on le vit pleinement en soi.

Est-ce que vous vivez toutes les facettes du salut dans votre vie personnelle ? La provision ? La sécurité ? Une bonne santé ? L’éternité ?
Si ce n’est pas le cas, à LVBN nous pouvons vous aider à atteindre ce but J, vous pourrez alors parler de l’Evangile autour de vous avec encore plus de succès. 

A bientôt