Retour à la page Enseignements Rapides

 

Pendant bien des années je me suis demandé ce que pouvait bien être ce mauvais esprit dont la Bible parle et que Dieu a envoyé sur le roi Saül.

À cette époque j’étais jeune dans ma foi et malgré mes recherches personnelles, je n’avais pas trouvé de réponse. Comme je n’avais pas eu de réponses de la part des anciens de l’église locale dont je faisais partie à ce moment, j’ai fini par enfouir ce passage au fond de ma mémoire sans le comprendre. Je faisais presque mine de ne pas savoir que Dieu aurait peut-être envoyé un esprit mauvais sur un être humain. C’était une réaction humaine et stupide, mais je n’avais pas d’explications à cette époque.

 

Ce n’est que bien des années plus tard, lorsque j’ai commencé à étudier la Bible plus en profondeur dans le ministère LVBN, que j’ai eu envie de savoir. Je ne voulais pas laisser un passage de côté, ne sachant pas si Dieu aurait pu se servir d’un démon par exemple. Je savais que Dieu n’agissait pas ainsi, mais je ne pouvais pas l’expliquer dans ce passage.

Ce passage se trouve dans le premier livre de Samuel, où bien peu d’enseignants prennent le risque de s’aventurer, souvent par manque de connaissance à ce sujet.

  

Nous allons donc aujourd’hui voir ce que ce passage veut dire, et si Dieu a réellement utilisé un démon, par le biais de cet esprit mauvais, pour tourmenter le roi Saül.

 

1 Samuel 16:14-23  L’esprit de l’Eternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l’Eternel. Les serviteurs de Saül lui dirent : Voici, un mauvais esprit de Dieu t’agite. Que notre seigneur parle ! Tes serviteurs sont devant toi. Ils chercheront un homme qui sache jouer de la harpe ; et, quand le mauvais esprit de Dieu sera sur toi, il jouera de sa main, et tu seras soulagé. Saül répondit à ses serviteurs : Trouvez-moi donc un homme qui joue bien, et amenez-le-moi. L’un des serviteurs prit la parole, et dit : Voici, j’ai vu un fils d’Isaï, Bethléhémite, qui sait jouer ; c’est aussi un homme fort et vaillant, un guerrier, parlant bien et d’une belle figure, et l’Eternel est avec lui. Saül envoya des messagers à Isaï, pour lui dire : Envoie-moi David, ton fils, qui est avec les brebis. Isaï prit un âne, qu’il chargea de pain, d’une outre de vin et d’un chevreau, et il envoya ces choses à Saül par David, son fils. David arriva auprès de Saül, et se présenta devant lui ; il plut beaucoup à Saül, et il fut désigné pour porter ses armes. Saül fit dire à Isaï : Je te prie de laisser David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux. Et lorsque l’esprit de Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et jouait de sa main ; Saül respirait alors plus à l’aise et se trouvait soulagé, et le mauvais esprit se retirait de lui.

 

Cette histoire peut effectivement paraître assez troublante. Il semblerait bien au premier abord que Dieu a retiré Son Esprit de la personne de Saül, et le texte nous dit qu’un autre mauvais esprit qui viendrait de Dieu venait tourmenter le roi Saül.

 

La première des choses que nous pouvons remarquer est que le terme « mauvais » ne se trouve pas dans le texte original. Ce mot a été rajouté par les traducteurs. Bien souvent, et suivant les versions, ce mot est écrit entre crochets ou en italique afin de rappeler au lecteur qu’il ne fait pas partie du texte original. Mais malheureusement toutes les traductions ne le spécifient pas.

 

Cependant certains pourront me dire : « Mais Franck, même si cet esprit n’est pas mauvais, il n’empêche que le texte est clair dans le sens où cet esprit est en train de tourmenter Saül ».  À cela je vous répondrai que vous avez tout à fait raison, cet esprit avait un impact assez négatif sur la personne de Saül. Néanmoins, je pense qu’il est important de signaler le fait que le terme « mauvais » est un ajout de traducteurs dans le texte.

 

Dieu n’a pas d’esprit mauvais à Son service c’est un fait. Dieu n’utilise pas non plus des démons pour faire le sale boulot à Sa place. La Bible nous montre que Dieu a commencé par retirer Son Esprit de la personne de Saül.

 

1 Samuel 15:26-29 Samuel dit à Saül : Je ne retournerai point avec toi ; car tu as rejeté la parole de l’Eternel, et l’Eternel te rejette, afin que tu ne sois plus roi sur Israël. Et comme Samuel se tournait pour s’en aller, Saül le saisit par le pan de son manteau, qui se déchira. Samuel lui dit : L’Eternel déchire aujourd’hui de dessus toi la royauté d’Israël, et il la donne à un autre, qui est meilleur que toi. Celui qui est la force d’Israël ne ment point et ne se repent point, car il n’est pas un homme pour se repentir.

 

1 Samuel 16:1 L’Eternel dit à Samuel : Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l’ai rejeté, afin qu’il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d’huile, et va ; je t’enverrai chez Isaï, Bethléhémite, car j’ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi.

 

Saül a perdu la royauté à cause des compromis qu’il a faits avec Dieu. Ceci lui a coûté son trône. C’est pourquoi Dieu, en retirant la royauté de Saül, lui a retiré Son Esprit.

Puis un autre esprit, qui était un esprit angélique venant de Dieu a été envoyé sur Saül.

Cet esprit n’avait absolument rien de mauvais. Cet ange de Dieu se manifestait dans la vie de Saül à cause de sa mauvaise attitude lors des compromis. Cet ange de Dieu était là dans le cadre d’un jugement que Saül avait attiré sur lui-même  en désobéissant à la Loi de Dieu.  Bien sûr ce genre de chose ne pourrait plus arriver de nos jours, Jésus ayant pris sur Lui le péché du monde.

Cependant, Saül a, par sa désobéissance, attiré sur lui cet ange de Dieu qui lui montrait tout ce qu’il avait perdu : son trône, sa position de roi, et sûrement son éternité (ce dernier point d’éternité n’étant que pure spéculation de ma part).

Cet esprit ne disait rien de mal, mais seulement la vérité, mais c’est parce que Saül était dans une mauvaise manière de penser, provoquant de mauvaises attitudes, que cet ange lui remémorait tout ce que lui-même avait choisi d’abandonner, et de ce fait le tourmentait.

 

Saül n’a eu que le résultat de ses propres choix. Il a préféré faire des compromis avec Dieu, préférant à plusieurs reprises contenter le peuple plutôt que de faire ce que Dieu lui avait ordonné pour le peuple. Saül n’était pas constant dans ses décisions. Il a eu plusieurs chances pour se ressaisir, mais à chaque fois il retombait dans ses travers et ses mauvais choix.

 

1 Samuel 15:24 Alors Saül dit à Samuel : J’ai péché, car j’ai transgressé l’ordre de l’Eternel, et je n’ai pas obéi à tes paroles ; je craignais le peuple, et j’ai écouté sa voix.

 

C’est pourquoi Saül, par la mentalité qu’il avait choisie d’adopter, s’est lui-même mis dans une position où tout ce que cet ange lui montrait le tourmentait. Il a lui-même attiré une malédiction de la Loi de Dieu sur sa personne.

Lorsque les serviteurs de Saül se sont rendus compte de ce qu'il se passait ils ont voulu apaiser leur maître Saül en trouvant pour lui quelqu’un qui aurait une louange profonde pour Dieu. Et c’est bien pour cela que lorsque David jouait et louait Dieu, Saül était apaisé, car la louange lui faisait oublier pour un instant tout ce qu’il avait perdu. Mais dès que David arrêtait de louer Dieu en musique, les pensées revenaient de plus belles dans la pensée de Saül par l’intermédiaire de cet ange qui lui rappelait la triste vérité à son sujet. Et c’est cette prise de conscience qui le tourmentait. Le mot original traduit par « agité » donne la notion d’être saisi de terreur, être épouvanté, inquiet.

 

Cet ange n’était donc pas un mauvais esprit, mais tout simplement un esprit de Dieu qui était sur Saül, afin qu’il n’oublie pas tout ce qu’il avait loupé, raté et gâché par sa désobéissance à Dieu et sa crainte du peuple, alors qu’il était justement au service de Dieu et du peuple d’Israël. Ceci était une conséquence de la Loi de Dieu qui s’appliquait sur Saül.  

 

Dieu est fidèle à Lui-même, Il ne se sert pas de satan ni d’aucun démon pour faire le mal. Dans cette période de la Loi, Dieu appliquait la Loi à la lettre, et tous ceux qui la transgressaient en subissaient les conséquences. Mais personne n’était pris au dépourvu, Dieu est amour et sera toujours amour. Ce sont les humains qui dans ce temps de la Loi choisissaient de désobéir ou pas, malgré les multiples avertissements de Dieu.

 

 

A bientôt.