Retour à la page Enseignements Rapides

 

Encore un passage de la Bible où bien des chrétiens ont du mal à comprendre de quoi il s’agit réellement.
Toutes les théories fusent un peu dans tous les sens à ce sujet. Certains pensent que l’on peut « attacher ou détacher » certaines situations, d’autres pensent que l’on peut lier ou délier certaines personnes, d’autres pensent que Dieu va être d’accord avec tout ce que nous déclarons avec foi.

Nous allons voir ensemble ce que Jésus voulait dire lorsqu’Il a prononcé ces paroles.

Lorsque Jésus parlait du fait que tout ce que nous lions sur terre est lié dans le ciel, et tout ce que nous délions sur terre est aussi délié dans le ciel (Matt 18:18), Il parlait d’un sujet bien précis.

On peut retrouver ce passage par exemple dans :
Matthieu 18:18 Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

Dans son contexte, ce passage fait suite à une instruction de Jésus à propos de la discipline qui est à appliquer dans l'Église. Il est question ici de personnes qui se comportaient mal au sein de l’Église (le corps de Christ et non le bâtiment). Jésus demande donc de traiter le problème selon Sa recommandation.
Nous allons voir que le fait de lier ou délier va assez loin dans son application, c'est pourquoi Jésus a pris soin de bien donner des instructions assez précises avant d'en arriver à lier ou délier les choses.
Nous sommes donc dans un contexte où il est question de discipliner une personne dans l’Église qui agirait mal.

Lier revient ici à conserver une personne dans le groupe de l’église locale, l’entourer de conseils et de prières malgré son mauvais comportement, afin que celle-ci puisse changer. 
Délier revient à bannir pour un temps une personne de la communion fraternelle dans l’église locale à cause de son refus de changer malgré le fait de l’avoir aidé pendant un bon moment. Délier une personne doit se faire en présence de 2 ou 3 témoins.

C’est pourquoi je disais que ce sont des actions qui vont très loin, et qui ne sont pas à utiliser à la légère. Jésus a bien pris le soin de recommander que cela ne doive jamais se faire par une personne seule mais avec deux ou trois témoins. Ceci simplement afin que personne n’utilise ce moyen à des fins personnelles d’une part, et que ce soit bien confirmé par le Saint Esprit comme étant la bonne chose à faire dans la circonstance précise d’autre part.
Il est donc question de « bannir » une personne qui refuserait d’entendre raison à propos de certaines de ses mauvaises attitudes contraires à l’Évangile.
C’est ce que Paul appelle « Livrer une personne à satan » dans 1 Cor 5:5.
Il n’est pas question ici de donner une personne à satan, mais de laisser cette personne dans son péché avec toutes ses conséquences afin qu’elle puisse s’apercevoir de son erreur et changer de comportement.

Lier une personne sur terre correspond dans la pratique à prier pour cette personne qui est dans une faute grave, et l’aider à prendre conscience de ce péché afin qu’elle l’abandonne. Dans ce cas, la prière que nous prononçons sera aussi effective dans le monde spirituel. Cette personne va donc bénéficier de la prière et du conseil de ses frères et sœurs à ce sujet. De ce fait elle ne subira qu’une partie des conséquences de ce péché, étant épaulée par le conseil et la prière des frères et sœurs. On dit alors que l’on lie cette personne au corps de Christ par nos prières et notre aide. 

Lorsqu’une personne qui est dans une faute importante, refuse malgré l’aide et la prière de comprendre qu’elle doit changer, alors Jésus nous montre que la seule solution est de délier cette personne. Cette personne pour un temps, ne bénéficiera plus de la prière ni des conseils de l’église, la laissant en proie aux conséquences de son péché. Cette action va supprimer la protection de ses frères et sœurs envers les conséquences humaines de son péché. De ce fait cette personne sera livrée à elle-même, à ses propres décisions ainsi que leurs conséquences, et va malheureusement pleinement expérimenter les conséquences négatives de son péché.
Ceci est donc appliqué en espérant que cette personne puisse s’apercevoir de la nocivité et du mal que son péché lui cause, et qu’elle va rapidement se ressaisir et retrouver une place à part entière dans l’église locale.

Il est très important de bien agir lorsque l’on décide (à plusieurs) de délier une personne et de la « livrer à satan » comme la Bible l’appelle.
Il n’est pas question de bannir une personne et de lui couper notre amour. Mais plutôt de la laisser expérimenter elle-même les conséquences de ses attitudes mauvaises.  Il est bien entendu que la porte doit absolument toujours rester ouverte et cette personne doit avoir l’assurance que lorsqu’elle se sera repentie (changer sa manière de penser), ses frères et sœurs l’accueilleront à bras ouverts.
Pendant ce processus, il est aussi important de conserver un lien fraternel minimal afin que cette personne sache que la porte est toujours ouverte.

Jésus a également cité cette même parole dans :
Matthieu 16:19  Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Cette parole de Jésus va dans le même sens que celle que nous venons de citer dans Matthieu 18:18.

Si nous reprenons le contexte de cette phrase de Jésus, nous pouvons voir qu'un peu plus tôt dans le texte, Jésus pose la question suivante à Ses apôtres.

Matthieu 16:13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ?

Personne dans le peuple n’avait reconnu leur messie. Tous pensaient voir Elie, Jean le Baptiste, Jérémie, mais personne dans le peuple ne le reconnaissait en tant que fils de Dieu.
Seul Pierre lui dit ceci :
Matthieu 16:16  Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

En réponse à cela, nous arrivons au passage qui nous intéresse. Jésus dit à Pierre :
Matthieu 16:17-19   Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

À cette époque il est intéressant de noter que les juifs citaient souvent cette expression. Ils considéraient que tout ce qui était fait sur terre l’était également dans le ciel.
Dans le langage courant de l’époque, lier voulait dire interdire, ou ne pas permettre. Délier voulait dire rendre permis, ou autoriser.

Il est à noter également que Jésus dit à Pierre qu’Il lui donnera les clefs du royaume des cieux, c’est-à-dire la capacité de proclamer la vérité qui donne accès au royaume des cieux. Jésus continue disant que ce que Pierre autorisera devra être autorisé dans le ciel, et ce que Pierre interdira devra être interdit dans le ciel.    
Jésus donne ici la responsabilité à Pierre, et par la suite à toute personne qui a charge d’enseigner, d’être vigilant sur cette vérité qui est annoncée. Pierre devait donc être vigilant sur ce qu’il allait autoriser ou interdire selon l’Évangile.
Lier ou délier, autoriser ou interdire, ne veut pas dire ici que Dieu va se plier en quelques sortes à tout ce que les chrétiens vont déclarer libre ou pas. Cela ne veut pas dire non plus que Dieu va automatiquement se plier à tout ce que les chrétiens ou enseignants vont déclarer autorisé ou interdit.  

Fort heureusement Dieu ne se plie pas à toute déclaration ou toute autorisation ou interdiction des chrétiens. Si tel était le cas, alors Dieu deviendrait complice de toutes les erreurs de doctrine qui peuvent être données dans les divers enseignements que l’on peut entendre.
Il s’agit donc ici de bien faire attention que tout ce que nous déclarons comme lié, ou interdit, le soit bien aussi dans le ciel. Mais également que tout ce que nous déclarons délié ou autorisé, le soit également bien aussi dans le ciel. En d’autres mots nous devons bien faire attention à ce que tout ce que nous déclarons soit bien approuvé de Dieu.

Jésus dit à Pierre que les clefs du royaume qui lui seront données, c’est-à-dire l’enseignement véritable de l’Évangile, la capacité de proclamer cette vérité, lui sera suffisante afin de rester dans le vrai. Pierre aura tout ce dont il aura besoin afin d’être parfaitement en phase avec la pensée de Dieu lorsqu’il va lier ou délier une personne ou une situation.

 

A bientôt.