La guérison est un mode de vie, mais on peut aller encore un peu plus profondément dans ce sujet de la guérison pour soi.
La Bible nous montre que l’on peut aller plus en profondeur, et que le meilleur que Dieu ait prévu, est bien au-delà de ce que l’on peut penser.

Peu de gens l’enseignent, pourtant en tant que chrétiens nous avons le potentiel de vivre en bonne santé.
Dans ce cadre, prier pour guérir est une merveilleuse chose, car cela nous donne la possibilité pour notre vie de vaincre toute maladie ou infirmité.  Mais pourtant il y a encore bien mieux que de prier pour sa guérison afin de vivre une vie en bonne santé…  
Lorsque l’on est arrivé dans une pleine santé, le but est de ne pas tomber malade à nouveau.
Dans ce que Dieu a de meilleur pour nous, il y a la possibilité de ne plus prier pour sa propre guérison, simplement parce que je serai entré dans cette dimension où je ne serai plus malade. Cela pourrait passer pour une utopie, mais il n’y a rien de plus réel que cela. Il est tout à fait possible de ne plus être victime de maladie.

D’ailleurs si l’on y regarde d’un peu plus près, l’imposition des mains pour les malades n’a pas été donnée pour les chrétiens, mais pour ceux qui ne sont pas nés de nouveau.  
Dans les évangiles, personne n’était passé par la nouvelle naissance. Nous pouvons donc considérer que chaque imposition des mains l’a été pour des non chrétiens. Dans tout le reste du nouveau testament, nous n’avons pas d’exemple où l’on a imposé les mains à une personne née de nouveau et remplie du Saint Esprit à cause d’une maladie qu’elle aurait contractée.

Est-ce que cela veut dire que nous ne devons pas prier pour nous-même ou pour un chrétien si une maladie arrive ?
Pas du tout !

Ne plus être malade est le meilleur que Dieu ait prévu pour nous, mais pendant que j’accède à ce meilleur, que je suis dans ce processus, je peux bien sûr bénéficier de l’imposition des mains au nom de Jésus.
Mais il est important pour tout chrétien de savoir que Dieu a prévu que nous ne tombions plus malades, et que nous devons aller dans ce sens, en grandissant dans la connaissance et la mise en pratique.

Romain 8 : 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

Lorsque je suis né de nouveau et rempli du Saint Esprit, est-ce que l’Esprit de Dieu habite en moi ?
Absolument !

Qui a ressuscité Christ d’entre les morts ?
Dieu le Père par Sa puissance !

Dieu est-il en moi ?
Absolument !

Paul nous dit ici que lorsque je suis né de nouveau et rempli du Saint Esprit, alors la même puissance qui a été utilisée pour ressusciter Jésus de la mort, c’est-à-dire que cette puissance illimitée, en la personne de Dieu, va me donner la vie.

Nous pourrions donc penser que cette puissance de vie en nous, correspond à cette vie de Dieu qui a régénéré notre esprit pour l’éternité. Mais il n’est rien. Paul ne parle pas ici de régénération de notre esprit, il parle de notre corps mortel, autrement dit de notre chair (notre corps et notre âme).

En d’autres termes, la puissance de Dieu à l’état pur, cette puissance en la personne du Saint Esprit, celui qui, sans aucun effort a ressuscité Jésus d’entre les morts, va investir mon corps et mon âme de la totalité de Sa puissance, afin qu’aucune maladie ou dysfonctionnent ne puisse subsister.

Quelle révélation !!

Qui n’a jamais rêvé de ne plus être victime de maladie…
Eh bien je vous annonce aujourd’hui que cela est disponible pour tous les chrétiens remplis du Saint Esprit sans aucune exception.

Comme tout ce que Dieu nous a donné, nous avons besoin de le croire fermement sans douter afin de le voir s’accomplir dans notre vie. Cette révélation ne fait pas exception à cette règle. Je vais donc devoir adopter cette pensée, la graver dans ma manière de penser pour la voir s’accomplir dans ma vie de tous les jours.
Il est important dans ce genre de cas de se souvenir que nos attitudes et nos paroles sont un parfait baromètre afin de voir si cette pensée est bien gravée dans ma manière de penser ou pas.

Je vais donc pouvoir « devancer » la maladie en lui interdisant l’accès de mon corps et de mon âme.
Nous entrons ici dans un état de vie, une manière d’être. Il n’y a rien de compliqué pour appliquer cela, il suffit de le croire fermement sans douter, sans ne jamais laisser aucune circonstance venir modifier cette pensée en moi. Le Saint Esprit a investi de Sa puissance chacune des cellules de mon corps, et aucune maladie, virus ou bactérie,  ne peut subsister dans mon corps.
C’est lorsque cette pensée sera profondément gravée en moi que je vais commencer à voir du changement dans mes attitudes, dans mes paroles. 
C’est très régulièrement que je vais proclamer quelque chose comme : « Merci mon Dieu car je sais que Ta puissance est en moi. Cher Saint Esprit merci d’habiter en moi,  Ta puissance illimitée se trouve dans chacune des cellules de mon corps, je suis rempli de la puissance de Dieu physiquement. Mon corps est plein de la vie de Dieu, il est débordant de la puissance qui a ressuscité Jésus d’entre les morts. Alléluia, aucune maladie ne peut subsister dans mon corps, aucun virus ou bactérie ne peut entrer dans mon corps et survivre, au nom de Jésus Amen ! ».

Ceci n’est qu’un exemple de l’expression de cette pensée gravée en moi.
Mes attitudes vont également changer, dans le sens où, je vais faire attention à mon corps. Je ne prendrai pas de risques inconsidérés, comme par exemple ne pas m’habiller suffisamment alors que je peux facilement le faire. 

Dans ce processus il peut arriver que des symptômes de maladie arrivent, simplement parce que je ne suis pas encore arrivé au but. Alors ma réaction sera déterminante.  Une manière de voir que je suis dans la bonne démarche sera que je ne vais pas paniquer, mais que je vais simplement proclamer la puissance de vie dans mon corps au nom de Jésus.
Proclamer, active la foi qui est déjà en moi. Et c’est lorsque ma foi s’active que je vois s’accomplir la puissance du Saint Esprit. 

A bientôt