Souvent les chrétiens ont du mal avec l’inconditionnel.
Nous sommes tous habitués depuis l’enfance à la performance, au mérite, aux récompenses ou aux punitions en fonctions de nos actions. Les notes à l’école, puis plus tard dans la vie, une augmentation de salaire dans notre travail… Tout est rémunéré selon nos actions.

C’est tellement imprimé profondément chez certains chrétiens parfois, qu’il ont vraiment du mal à vivre l’inconditionnel.

Vous pouvez prier 4 heures tous les jours, Dieu ne vous aimera pas plus
Vous pouvez lire la bible 3 heures par jours, Dieu ne vous aimera pas plus
Vous pouvez donner votre vie pour votre prochain, Dieu ne vous aimera pas plus
Vous pouvez faire des dizaines de miracles par jours au nom de Jésus, Dieu ne vous aimera pas plus
Vous pouvez donner toutes vos économies pour la diffusion de l’évangile, Dieu ne vous aimera pas plus

Mais également,
Même si vous priez deux fois par semaine, Dieu ne vous aimera pas moins
Même si vous ouvrez votre Bible une fois par mois, Dieu ne vous aimera pas moins
Même si vous n’aidez pas votre prochain, Dieu ne vous aimera pas moins
Même si vous ne priez jamais pour personne, Dieu ne vous aimera pas moins
Même si vous ne donnez jamais pour des œuvres chrétiennes, Dieu ne aimera pas moins

Cela s’appelle l’amour inconditionnel de Dieu.
Acquérir l’équilibre de l’inconditionnel demande un petit apprentissage. Nous nous ferons un plaisir de vous y aider

Lorsque je m’aperçois que je me suis loupé, que j’ai péché, mon attitude, ma relation avec mon Père ne doit pas changer d’un seul millimètre. Je ressent toujours Son amour aussi fort, car je sais que Lui ne change absolument pas Son attitude envers moi, quoi qu’il arrive.
La condamnation est un sentiment que je n’éprouve pas dans ma relation avec mon père.
Je ne L’implore jamais, je ne Le supplie jamais, car notre relation ne souffre jamais d’aucun malentendu.

D’un point de vue humain ce genre de relation serait presque indécente, profiteuse. Voilà ce que veut dire « Dieu ne change pas ».
Lorsque j’ai de mauvaises pensées, de mauvaises paroles, de mauvaises attitudes, seul mon entourage et moi-même en sont impactés. Dieu Lui, ne change pas envers moi.
Bien sûr je serais le premier à souffrir de mes erreurs.

Et c’est justement lorsque j’ai compris, et que je pratique cette relation inconditionnelle avec mon Père, qu’un désir énorme, accompagné d’une force surnaturelle se créent en moi afin de pécher de moins en moins.
Alors je prierais sans cesse avec plaisir…
Alors je lirais la Bible sans voir le temps passer…
Alors j’aiderais les autres car je les aimerais…
Alors je prierais pour les autres, parce que j’aurais de la compassion…
Alors je donnerais de mon argent pour que l’évangile avance dans le monde…

Son inconditionnel est notre force pour résister au péché.

Bonne journée avec Lui…