Retour à la page Enseignements Rapides

 

Il y a certains passages dans la Bible qui, si on les interprète mal, pourraient nous faire penser que Dieu envoie des maladies dés la naissance. Il y a par exemple ce passage où Jésus rencontre un aveugle de naissance. Voici ce que les disciples dirent à Jésus à propos de cet homme aveugle de naissance :

Jean 9:1-3   Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

Si l’on regarde ces paroles de manière littérale, on peut parfois en déduire que c’est Dieu qui aurait rendu cet homme aveugle afin de manifester Sa puissance en le guérissant. Mais cette théorie comporte bien des contradictions avec tout le reste des enseignements de Jésus.

Le premier fait important est que Jésus dit clairement que ce ne sont pas les péchés de cet homme ou de ses parents qui ont pu attirer sur lui ce handicap.

Même si parfois des péchés peuvent engendrer des maladies, ce ne sont que des cas bien précis. Nous pouvons par exemple prendre le cas d’une femme enceinte qui aurait usé de drogues dures pendant toute sa grossesse. Dans ce cas, nous pouvons effectivement dire que si son enfant naît avec une addiction à la drogue, se serait par l’effet du péché de sa mère. Mais en aucun cas on ne peut trouver dans la Bible, une personne qui a une maladie ou une mal formation de naissance suite à un jugement de Dieu par rapport au péché de ses parents.

Ceci est un premier point.

Ensuite en ce qui concerne la suite de ce passage où Jésus dit : «…mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui », regardons ce même passage dans une autre traduction !...

Jean 9:3 (PDV) Jésus répond : « Ni lui ni ses parents. Mais puisqu’il est aveugle, on va reconnaître clairement que Dieu agit pour lui. »

Les choses prennent une toute autre tournure avec cette traduction un peu plus précise par rapport au texte original. 

Jésus dit en d’autres mots que si cet homme est né aveugle ce n’est ni par la faute de qui que ce soit, ni par une action quelconque de Dieu envers lui. Mais puisque cet homme est aveugle, c’est une parfaite opportunité afin que beaucoup puissent voir que Dieu le veut en bonne santé, sans compter le fait que Jésus était bien sûr réjoui de rendre la vue à cet aveugle.  

 

Si comme on l’entend parfois, Dieu aurait fait en sorte que cet homme soit né aveugle afin de manifester Sa puissance, alors comme nous le disions plus haut nous serions en contradiction avec bien d’autres enseignements de Jésus. Dans ce cas Dieu aurait été en contradiction avec Lui-même.

Jésus disait ceci :

Marc 3:24  Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister ;

Si donc Dieu aurait fait en sorte que cet homme soit né aveugle, alors nous pourrions considérer que Jésus serait allé contre la volonté de Dieu en guérissant cet homme et lui rendant la vue, puis ce serait Dieu qui aurait exprimé Sa volonté pour le rendre aveugle. Ceci nous montre que le fait de penser que Dieu rendrait les gens malades ou infirmes n’est pas du tout soutenable dans un contexte biblique.

Dieu n’est donc jamais à l’origine d’une personne qui serait née avec un handicap physique ou mental. Tout au contraire, ces paroles de Jésus nous montrent que la volonté de Dieu est de guérir peu importe le cas.

Il arrive malheureusement que parfois des enfants naissent avec une malformation, qu’elle soit physique ou mentale, ou les deux en même temps. Dans ce cas, et lorsque l’un ou les deux parents sont nés de nouveau, il y a des questions que l’on peut se poser, comme par exemple : « Mais pourquoi Dieu a-t-il fait un enfant handicapé si c’est Lui qui fait toutes choses ? ».

Beaucoup de parents chrétiens doivent vivre avec cette question, entendant parfois de la bouche d’autres chrétiens, que Dieu fait toutes choses comme Il le souhaite et que nous devons accepter Ses choix.

Si c’est votre cas, sachez que Dieu n’est pas responsable du handicap de votre enfant ! Ou de votre propre handicap si c’est votre cas en lisant cet enseignement.

Afin de comprendre pourquoi, il est important de savoir comment les choses sont organisées dans le monde spirituel, ce que Dieu fait et ce qu’Il ne fait pas.

Il est effectivement courant de lire dans la Bible que Dieu serait en charge de former tous les êtres humains dans le ventre de leurs mères. Ces idées sont souvent avancées grâce à des passages comme ceux-ci :

Jérémie 1:5 Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations.

Job 31:15  Celui qui m’a créé dans le ventre de ma mère ne l’a-t-il pas créé ? Le même Dieu ne nous a-t-il pas formés dans le sein maternel ?

Galates 1:15 Mais, lorsqu’il plut à celui qui m’avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce,

Il pourrait sembler donc de par certains passages de la Bible, que Dieu forme les bébés dans le ventre de leurs mères. Mais en y regardant de plus près ce n’est pas le cas. Si l’on prend ces 3 passages, il n’est pas question ici de voir que Dieu viendrait et ferait en sorte de développer un embryon dans le ventre de sa mère jusqu’au stade d’un bébé prêt à sortir du ventre de sa mère.

Le passage de Jérémie donne dans l’original la notion de prédestiner. Nous pouvons donc prendre ce passage comme : « Avant que je t’eusse prédestiné dans le ventre de ta mère…. »

Ensuite le passage dans le livre de Job est une parole de Job lui-même, et non de Dieu, qui affirmerait qu’Il aurait formé Job dans le ventre de sa mère. Job a parlé ainsi dans le sens où la vie vient de Dieu et que Dieu a certes créé le processus de la vie, mais Dieu n’est pas derrière chaque enfant qui est formé dans le ventre de sa mère.

Puis le passage de Galates, l’expression « mettre à part » donne la même notion que dans le passage de Jérémie, dans le sens de prédestiné, et non de former physiquement dans le ventre de sa mère.

Lorsque Dieu a créé la terre, Il a établi certaines règles. De ces règles en ont découlé certaines actions, ou automatismes, qui ces actions perdurent toujours aujourd’hui.

Dieu a créé divers processus dans la création qui sont toujours en vigueur aujourd’hui. Par exemple une graine qui pousse pour former des végétaux, des arbres, etc… Cette graine doit réunir quelques conditions afin de produire : Il lui faut de la terre, de la lumière et de l’eau, qui sont les éléments principaux.

Est-ce que Dieu est là à faire pousser chaque graine sur terre depuis la création ?

Non pas du tout !

Dieu a créé par Sa Parole un processus, qui, si les conditions sont réunies, va se reproduire de manière autonome. À ce moment Dieu ne s’occupe plus de cette reproduction car Il a créé le processus qui va faire en sorte que la multiplication perdure de manière autonome.

Lors de la création, Dieu a créé le même processus pour la multiplication des animaux. La Bible ne montre pas que Dieu est derrière tous les végétaux qui poussent ni derrière tous les animaux ou poissons qui naissent. Tous ces processus créés par Dieu fonctionnent maintenant de manière autonome, sans Son intervention.  

Genèse 1:22  Dieu les bénit, en disant : Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers ; et que les oiseaux multiplient sur la terre.

Genèse 1:28  Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Genèse 9:1  Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre.

Dans ces trois passages où Dieu parlait tantôt à Adam et Eve, et dans le dernier passage à Noé et sa famille, il est facile de voir que Dieu donne la responsabilité aux hommes de se multiplier. On ne voit pas ici une notion où c’est Dieu qui s’occuperait de développer les enfants dans le ventre de leurs mères, ou de toute autre reproduction de la création. Tout au contraire, Dieu a donné un pouvoir, ou un potentiel, aux humains qui est de se développer, de se multiplier en toute autonomie. Certes Dieu a créé le processus mais ce n’est plus Lui qui s’en occupe, ni qui le gère, car Il en a donné la responsabilité aux humains. Ceci exactement comme la responsabilité qu’Il a donné aux hommes de gérer la terre.

Aujourd’hui nous pouvons voir par exemple que les hommes jouent avec la biologie en essayant de modifier certains processus de reproduction que Dieu a créés. Si Dieu était derrière chaque plante, animal ou être humain qui se reproduit, alors cela voudrait dire que Dieu serait soumis à ces apprentis scientifiques qui jouent avec ces processus de reproduction. 

Dieu a créé ces processus et les a en quelques sortes automatisés, c’est pourquoi Il n’est plus partie prenante dans ces processus.

C’est pourquoi ce n’est pas Dieu qui s’est occupé de développer un enfant dans le ventre de sa mère. Dieu en a créé le processus oui, mais l’utilisation, ou plutôt le déclenchement du processus si je puis dire, est à la charge des parents. Mais une fois ce processus démarré, la mère doit bien sûr avoir une vie en accord avec son état, c’est-à-dire se conformer à un style de vie pour avoir la meilleure grossesse possible. Je dis cela pour simplement montrer que parfois certains parents (ce qui n’est sûrement pas le cas de la plupart) ont des attitudes un peu irresponsables. Par exemple une personne alcoolique et enceinte aura sa part de torts dans un éventuel problème avec le développement de son bébé. Ceci simplement pour montrer que nous pouvons avoir une part de responsabilité dans certains cas et certains problèmes.

Mais dans le cas qui nous intéresse, lorsqu’il arrive que des enfants naissent handicapés de diverses manières, ceci n’est pas du tout dû à Dieu mais malheureusement dû au péché qui a envahi la nature humaine lors de la chute d’Adam et Eve.

Alors certes aucun parent ne souhaiterait cela pour leurs enfants bien sûr, mais la nature du péché est justement d’être totalement injuste. Et il est certain que humainement parlant, les parents n’ont aucun moyen d’agir sur l’éventuel handicap d’un enfant.

Notre monde est donc ainsi fait avec le péché qui le domine.

La base du péché est qu’il n’a aucune justice, aucune équité. Le péché a bien des conséquences toutes aussi injustes les unes que les autres. Et les handicaps en font partie.

Cependant Jésus nous a donné un pouvoir sur toutes maladies, et il est tout à fait possible de faire en sorte que votre enfant soit guéri de son handicap.

Matthieu 15:31  en sorte que la foule était dans l’admiration de voir que les muets parlaient, que les estropiés étaient guéris, que les boiteux marchaient, que les aveugles voyaient ; et elle glorifiait le Dieu d’Israël.

Il n’y a pas de handicap trop lourd que Dieu ne puisse guérir. L’exemple que nous avons vu en début de cet enseignement nous montre que même si un organe venait à manquer à la naissance d’une personne, le Saint Esprit est plus que capable de le recréer.

Ceci n’est que spéculation mais dans cet exemple de cet homme né aveugle, il y a de fortes chances pour que cet homme soit né sans organes visuels. Ceci expliquerait pourquoi Jésus a pris de la terre mélangée avec Sa salive pour l’appliquer sur les orbites de cet homme. Cette circonstance nous montre que rien n’est impossible à Celui qui nous a créés. Même s’il manque une partie du corps, le Saint Esprit est assez puissant pour la recréer par notre foi, si nous apprenons à utiliser l’autorité de la Parole de Dieu qui est déjà en nous. 

Toute personne née de nouveau et remplie du Saint Esprit a reçu cette autorité lui permettant d’apprendre à utiliser la puissance de la Parole de Dieu. Cette autorité fonctionne avec notre foi.

N’hésitez pas à contacter notre ministère si vous souhaitez apprendre à utiliser cette puissance qui est à votre disposition.

 

A bientôt.