Dans certains cas la Bible peut paraitre incompréhensible au premier abord.
Jésus dit :
Luc 14:26 Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.

Faut-il réellement haïr toute sa famille pour être un disciple de Jésus Christ ?
Et que dire cette phrase de Jean qui semble dire tout le contraire ?

1 Jean 2:9 Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.
Il y aurait vraiment de quoi s’y perdre si l’on n’y regarde pas d’un peu plus près.
Jésus parle dans ce passage de Luc, de notre vie non régénérée, car il parle ici à des personnes du peuple juif qui de toute évidence ne sont pas nées de nouveau. En d’autres mots Jésus leur dit : « Si vous voulez être mon disciple, si vous voulez entrer dans la grâce de Dieu, alors vous devez arrêter d’aimer votre père, votre mère, votre femme, vos enfants, vos frères et sœurs de la manière dont vous l’avez fait jusqu’à présent, c’est-à-dire avec votre amour humain, votre amour charnel, car il n’est pas fiable, il est conditionné aux circonstances, aux réactions et aux agissements de l’autre, ce n’est pas cela le vrai amour ».
Si je veux pouvoir aimer mes proches d’un amour efficace, alors je dois arrêter de les aimer humainement, avec mes propres forces, avec ma personnalité, avec ma motivation charnelle.

C’est uniquement parce que je vais laisser Dieu m’aimer, parce que j’accepte de laisser son amour m’envahir, qu’à mon tour je vais pouvoir aimer tous mes proches du même amour dont je suis aimé par mon Père.
Je ne peux pas aimer efficacement tant que je n’ai pas compris de quel amour je suis aimé par mon Père, tant que ne lui ai pas dit ; « J’accepte de ne plus aimer avec mon propre amour. Je veux comprendre combien et comment tu m’aimes Papa, et aimer les autres avec ton amour que tu m’a donné ».
Voilà pourquoi Dieu veut tout de nous, non pas parce qu’Il est égocentrique, mais parce qu’il veut que nous laissions cette ancienne manière d’aimer humaine, pour adopter la sienne.
Et là je vais pouvoir aimer sans failles, peu importe les circonstances, et les réactions des autres.
Tout Lui donner c’est abandonner l’imparfait pour récupérer le parfait !

A bientôt