Retour à la page Enseignements Rapides

 

La Bible ne parle que très peu de l’enfance de Jésus. De toute évidence Son enfance n’est pas le moment de sa vie où Jésus nous aura laissé le plus d’enseignement.

Cependant il est toujours très intéressant de connaître l’enfance de Jésus car elle nous montre d’une part la précision de Dieu dans tout ce qu’Il fait, et cela nous donne d’autre part une bien meilleure vue de la vie de Jésus adulte.
Plus on connaît la vie d’une personne en détails et plus on arrive à s’identifier à cette même personne.

Tous les chrétiens savent que la venue de Jésus sur terre avait été annoncée plus de 700 ans auparavant par des prophètes de l’ancien testament. Les prophètes Esaïe et Ezéchiel font partie des plus connus, mais également un autre prophète, Michée, un peu moins connu, a lui aussi apporté sa part de prophéties.

Marie, la mère de Jésus, rendit visite à sa parente Elisabeth, la mère de Jean le baptiste, alors que celle-ci était enceinte de 6 mois. À ce moment nous pouvons supposer sans prendre de risque que Marie venait tout juste d’être enceinte de Jésus. Ce qui nous pousse dans cette pensée c’est le fait que lorsque Marie est entrée dans la maison d’Elisabeth, l’enfant qu’elle porté a réagi au son de sa voix.

Luc 1:41-43 Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit. Elle s’écria d’une voix forte : Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi ?

La personne de Jésus ayant été incarnée dans sa mère Marie, a fait réagir un fœtus de 6 mois, Jean, dans le ventre de sa mère Elisabeth. Ceci nous montre non seulement qu’un enfant dans le ventre de sa mère est déjà une personne, mais également qu’il est sensible à la présence du Saint Esprit. Nous ne rentrerons pas dans le détail de cet évènement car ce n’est pas notre sujet, mais chacun pourra en tirer les conclusions qui s’imposent devant certaines pratiques aujourd’hui.

Le moment s’approche où Marie est dans son neuvième mois de grossesse. Il y a fort à penser qu’elle et Joseph ont déjà prévu l’arrivée de cet enfant. Tout était sûrement prêt pour accueillir ce premier enfant au sein de leur famille.
Mais les plans de Joseph et Marie ont commencé à être quelque peu chamboulés. C’était pour eux le commencement de quelques années assez mouvementées.
À peine quelques semaines avant d’accoucher, Marie apprend qu’elle doit partir pour un voyage de plusieurs semaines à dos d’âne. En effet la Bible nous dit que César décida de recenser tous les habitants de la terre, c’est pourquoi chacun devait se rendre dans sa ville d’origine pour s’y faire recenser.

Luc 2:4  Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David,

Joseph et Marie partent donc pour un voyage d’environ 150 kms. Il est difficile d’évaluer de manière exacte la durée pour couvrir 150 kms, mais nous pouvons facilement supposer que ce trajet a duré plusieurs semaines. Même à dos d’âne, les haltes ont dû être assez fréquentes au vue de l’état de Marie. Il est également important de réaliser que 2 ou 3 jours de marche sont une chose, mais plusieurs semaines en sont une autre, au niveau de la fatigue physique, sans compter le fait qu’ils devaient monter leur tente chaque nuit, et la défaire chaque matin.  
Il est maintenant plus aisé de comprendre que lorsque Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, leur voyage ayant sûrement été moins rapide, tous les endroits qui auraient pu les héberger étaient complets. 
Mais nous allons voir que ceci n’ait en rien dû au hasard. Dieu n’avait pas prévu que Joseph et Marie soient logés dans une maison pour la venue de Jésus dans notre monde. Non seulement le fait que Jésus ne naisse pas dans une maison conventionnelle n’était pas un hasard de la part de Dieu, mais le fait qu’il naisse à Bethléem n’en était pas un non plus.
Les choses étaient prévues de cette manière depuis bien longtemps.

Voici ce que disaient certains prophètes comme Michée, plus de 700 ans avant cette venue.

Michée 5:2  (5-1) Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité.

Ce même passage a été repris par les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple :

Matthieu 2:6  Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.

Dieu ne fait rien au hasard.
Et ce n’est pas par un esprit de suffisance, ni pour montrer Sa supériorité qu’Il prévoit que certains évènements et détails soient liés entre eux. C’est simplement pour nous donner une aide supplémentaire afin que nous ayons de nombreuses preuves qui attestent qu’Il est bien réel, qu’Il nous aime et qu’Il souhaite nous donner cette opportunité d’être transformé à Son image, et de passer l’éternité avec Lui.

Joseph et Marie sont donc arrivés dans une crèche, car il n’y avait pas d’autre place pour eux ailleurs.
On pourrait se demander si quelques personnes n’auraient pas pu remarquer que Marie était enceinte lorsqu’elle et Joseph ont frappé à plusieurs portes afin de demander un hébergement pour quelques nuits.
Oui effectivement, certaines personnes auraient pu céder leur place à Marie en voyant son état, mais personne ne l’a fait.
Personne ne l’a fait car il était prévu que Marie donne naissance à son fils Jésus dans une crèche.

Il est important de bien comprendre ce qu’est une crèche.
Aujourd’hui la plupart d’entre nous ont l’habitude de donner la même définition au mot crèche. Pour la plupart des gens, une crèche est simplement l’endroit où Jésus est né. Pour d’autres, une crèche est comme un genre d’étable où les animaux passent la nuit.
Ni l’une ni l’autre de ces définitions n’est juste.

Afin de mieux comprendre cet évènement et son contexte, regardons la ville de Bethléem.
Bethléem était depuis des centaines d’années un endroit où comme dans d’autres villes on célébrait des sacrifices selon la loi de Moise.   
Il suffit de voir que le roi David se rendait déjà de son vivant à Bethléem pour effectuer des sacrifices.

1 Samuel 20:6  Si ton père remarque mon absence, tu lui diras : “David m’a demandé la permission d’aller rapidement chez lui à Bethléem. Il voulait participer au sacrifice annuel avec toute sa famille.”

La ville de Bethléem était donc une ville où non seulement on effectuait des sacrifices régulièrement, mais Bethléem servait également de ressources en animaux pour la ville de Jérusalem située à environ 10 kms de celle-ci.
Bethléem devait principalement, à cette époque, fournir des animaux pour le temple à Jérusalem.

On peut donc aisément comprendre et réaliser que tout autour de Bethlehem se trouvaient des champs avec une multitude d’animaux en élevage. Des bœufs, des agneaux, etc… Dans la plupart des cas, et lorsqu’un agneau était sacrifié, celui-ci devait être âgé d’un an et ne devait avoir aucun défaut physique. Lorsque les agneaux étaient sur le point de naître, leurs mères étaient mises dans la crèche. Une crèche était donc un endroit couvert et fermé dans lequel les animaux, et en particulier les agneaux, venaient au monde. La crèche était un peu comme une maternité pour animaux.

Depuis des milliers d’années, l’agneau a été utilisé pour des sacrifices dans la Bible. Nous n’allons pas entrer dans le détail des sacrifices car cet enseignement ne serait plus un enseignement « court et rapide ». Mais nous retiendrons plusieurs faits comme ceux-ci :

Abraham a dit à son fils qu’il sacrifierait un agneau, sachant en lui-même qu’il sacrifierait son fils, si un ange ne l’en avait pas empêché.

Genèse 22:7-8  Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit: Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois ; mais où est l’agneau pour l’holocauste ?  Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensemble.

L’agneau était fréquemment utilisé pour des sacrifices qui concernaient le peuple dans son entier :

Exode 12:3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites : Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.

Exode 12:5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an ; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.

Exode 29 :40-42  Tu offriras, avec le premier agneau, un dixième d’épha de fleur de farine pétrie dans un quart de hin d’huile d’olives concassées, et une libation d’un quart de hin de vin. Tu offriras le second agneau entre les deux soirs, avec une offrande et une libation semblables à celles du matin ; c’est un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel. Voilà l’holocauste perpétuel qui sera offert par vos descendants, à l’entrée de la tente d’assignation, devant l’Eternel : c’est là que je me rencontrerai avec vous, et que je te parlerai.

Bien souvent cet agneau pour le sacrifice devait rester une année dans les pâturages. Ces agneaux vivaient en extérieur pendant une année avant d’être transportés à Jérusalem.  Les choses commencent maintenant à se mettre en place comme dans un puzzle.
Jésus est l’agneau de Dieu qui est venu naître dans une crèche, là où naissaient les agneaux destinés à être sacrifiés à Jérusalem. Je suis sûr que chacun a maintenant fait le parallèle entre Jésus qui vient au monde dans cette crèche et son sacrifice à Jérusalem 33 ans plus tard. La mangeoire dans laquelle Jésus a été déposé servait à nourrir ces animaux destinés aux sacrifices. Maintenant c’est Lui-même qui allait, après Son sacrifice, servir de « nourriture » pour l’humanité entière. Jésus allait 33 ans plus tard, donner Sa personne afin de supprimer le péché de l’humanité.

Luc 2:6-15 Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. Mais l’ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie: c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant: Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée ! Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Allons jusqu’à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.

C’est pour cela que ces bergers se trouvaient en pleine nuit encore dans leur champ. Les agneaux devaient entre autre vivre en extérieur pendant leur première année.

Jean 7:42  L’Ecriture ne dit-elle pas que c’est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir ?

Jésus est le messie qui est venu supprimer le péché du monde. Dès sa naissance, tout était prévu d’avance afin d’apporter un sauveur et une espérance formidable pour l’humanité entière.

Ce n’est qu’un peu moins de deux ans plus tard que des mages ont noté la présence d’une nouvelle étoile, et guidés par un ange, arrivent à Jérusalem pour demander où se trouve cet enfant qui est né et qui est le roi des juifs. La Bible n’est pas explicite sur ce sujet, mais il y a de fortes chances que Joseph et Marie se trouvaient encore à Bethléem, mais cette fois habitant dans une maison.  

Matthieu 2:1-3 Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.

Les mages sont repartis suivant l’étoile pour trouver Jésus afin de l’adorer et offrir des présents, mais ils se sont bien gardés de prévenir Hérode quant à l’endroit où se trouvait Jésus. 

Matthieu 2:16  Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages.

Là encore Dieu avait conçu un plan parfait même si satan avait de son côté un tout autre plan visant à faire exécuter cet enfant afin qu’il ne puisse pas ôter le péché de l’humanité.

C’est encore une fois un voyage improvisé pour Joseph et Marie, mais cette fois avec leur enfant Jésus âgé de deux ans tout au plus.  
On peut facilement supposer que depuis un peu moins de deux ans les choses commençaient à se stabiliser pour cette famille. Ils avaient une maison, Joseph avait sûrement un travail et la vie devait couler normalement.
Mais cette accalmie ne fut que de courte durée. Les mages arrivent dans la maison de Joseph et Marie, les avertissant sûrement des plans diaboliques du roi Hérode.

Matthieu 2 :11-14 Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Egypte, et restes-y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Egypte.

C’est une fois de plus une course pour cette fois sauver la vie de leur enfant Jésus que Joseph et Marie fuient vers l’Egypte. Là encore Dieu a tout prévu et ne laisse rien au hasard.
C’est avec des richesses plus que suffisantes que Joseph et Marie peuvent fuir vers l’Égypte.
Les rois mages voyageant avec une multitude de serviteurs, leurs offrandes d’or, de myrrhe et d’encens avaient été faites en généreuses quantités. À cette époque les cadeaux d’un roi pour un autre roi étaient somptueux. La myrrhe et l’encens avaient une grande valeur. On n’arrivait pas, comme nous pouvons le faire aujourd’hui, avec un petit sac en disant : « Tiens, c’est un cadeau pour toi ».

Nous pouvons avoir plusieurs exemples dans la Bible, de par la reine de Saba visitant le roi Salomon et apportant des kilos et des centaines de kilos de cadeaux. Ou encore lorsque Abraham a quitté l’Egypte emportant avec lui une multitude de présents donnés par pharaon. Ou encore lorsque les Hébreux ont fui l’Égypte, les Égyptiens leur avaient donné  des présents de grande valeur. Les exemples de ce type ne manquent pas dans la Bible.

Dieu fait fuir Joseph et Marie en Égypte et pourvoit avant même leur départ, à leur vie en Égypte pour la durée de leur séjour et bien plus encore, en attendant la mort du roi Hérode afin de pouvoir retourner en Israël.

De la même manière, Dieu souhaite pourvoir, pour ceux qui le croient, non seulement aux  besoins matériels, mais Il a par Jésus pourvu à ce qui nous empêchait de retrouver cette image de Dieu qui était dans la personne d’Adam et Eve lorsqu’ils ont été créés. Nous pouvons retrouver tout ce que nous avons perdu !

Dieu vous aime bien plus que Lui-même !

Jean 1:29  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.

 

A bientôt.