Retour à la page Enseignements Rapides

 

Je pense que « l’église » est le mot qui est le plus mal interprété dans le monde chrétien.

 

Il y a ceux qui pensent que l’église est un bâtiment, ceci en grande partie de par le fait que les bâtiments catholiques sont appelés des églises dans notre langage courant.

Puis il y a ceux qui ont compris que l’église dont la Bible parle n’est pas un bâtiment. Ces personnes ont compris que l’église est un groupement de personnes. Il est vrai que c’est déjà une bonne avancée dans la compréhension de ce mot, mais la plupart sont encore loin de la définition réelle de l’église.

 

Nous pourrions dire que cela ne change pas grand-chose d’avoir une définition correcte de l’église, du moment que l’on a compris que ce n’est pas un bâtiment, mais que l’église représente les personnes nées de nouveau sur terre.

 

Eh bien à ceux-là, je dirais que ne pas connaître la réelle définition de l’église va directement influer non seulement sur notre vie chrétienne de tous les jours,  mais également sur notre relation avec Dieu, et les récompenses que nous pourrons avoir dans l’éternité. 

 

De la même manière qu’il y a deux facettes de notre personne, il y a tout naturellement deux facettes de l’église.

Nous savons que nous avons notre vie physique sur cette terre. Celle-ci est composée d’un domaine tangible qui est notre vie physique. Ceci correspond à notre position sociale, notre statut familial, notre activité professionnelle, ou scolaire, etc…

Puis il y a également depuis notre nouvelle naissance, un domaine spirituel. Ce domaine correspond à notre personne qui est connectée au monde spirituel, par la foi, la prière, le renouvellement de notre âme, et tout ce qui a trait à notre relation avec Dieu.

 

L’église, que nous sommes, a également deux facettes. Une première qui est active dans ce monde tangible sur terre dans lequel nous vivons que nous appellerons l’église terrestre. Et une seconde qui est dans le royaume de Dieu que nous appellerons l’épouse de Christ.

 

Si nous citons ici ces deux facettes de l’église, c’est simplement pour mettre en lumière le fait que dans la grande majorité des cas, les chrétiens ne font cas uniquement de l’église en tant qu’ « épouse de Christ ». Pourtant la Bible nous parle de ces deux facettes, mais il semblerait que peu de chrétiens aient compris que l’église de Jésus Christ n’est pas uniquement l’épouse qui se trouve dans le royaume et qui sera réunie avec Lui à la fin des temps.

Il y a, sur ce sujet de l’église en tant qu’épouse dans le monde spirituel, des quantités d’enseignements c‘est pourquoi nous allons traiter de cette partie tangible de l’église terrestre qui est active dans notre monde.

 

La première fois que l’on entend parler de l’église dans la Bible c’est par une parole de Jésus.

Matthieu 16:18  Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

 

C’est la première fois que Jésus parle d’église dans la Bible. Mais ce n’est pas parce que Jésus parle pour la première fois de l’église que celle-ci n’existait pas auparavant.

C’est environ 600 ans avant la venue de Jésus sur terre que l’église (EKKLESIA) été créée par les Grecs.

L’église était une assemblée politique de personnes. Il y avait une église dans chaque ville principale, et régulièrement cette église se réunissait une ou deux fois par mois pour créer des lois, faire appliquer ces lois, décider de la marche politique et sociale pour le bien de la ville conformément au royaume qu’elle représentait. L’église grecque (EKKLESIA) était en quelque sorte un groupe de personnes qui gérait la ville et s’assurait que les lois, en ligne avec le royaume de Grèce soient appliquées.

Au fil des différentes époques, l’église a changé, mais elle a conservé son but qui était une assemblée faisant respecter les lois du royaume. Il y avait un chef responsable de chaque église. Rien ne pouvait se faire sans lui. L’église traitait non seulement l’application des lois du royaume, mais également les tribunaux, les finances de la ville etc…

 

À l’époque où Jésus a parlé d’église, nous étions sous l’empire Romain. Non seulement tout Israël avait été conquis et était sous la dictature romaine, mais bien d’autres royaumes aussi, incluant la Grèce. Le système de l’église grecque s’était perpétué même dans le royaume romain. Il y avait donc à l’époque de Jésus des églises (EKKLESIA), selon la normalité à cette époque, dans toutes les villes principales.

Il est facile de réaliser que lorsque Jésus a parlé à Pierre de Son Église, Pierre n’avait aucune idée de l’église terrestre, et encore moins en tant qu’épouse, comme nous pouvons la connaître aujourd’hui. Il y a de grandes chances que Pierre avait comme référence l’église politique qu’il connaissait.

 

L’église au temps de l’empire Romain, était le gouvernement. Celle-ci représentait le gouvernement dans chaque région ou ville principale. Chaque fois que les Romains envahissaient un royaume, ils y établissaient un gouverneur. Les romains se sont inspirés de bien des systèmes d’organisation de l’église grecque.

On appelait le sénat, l’église (EKKLESIA). Nous voyons donc que l’église terrestre dont Jésus parlait a été prise sur un modèle existant de plus de 600 ans.

L’église grecque ou romaine était le gouvernement.

On peut voir dans ce passage par exemple où il est parlé d'une assemblée légale lorsque Paul prêche à Éphèse, que le mot dans l’original traduit par « assemblée légale » est EKKLESIA.

 

Actes 19 :38-39 Si donc Démétrius et ses ouvriers ont à se plaindre de quelqu’un, il y a des jours d’audience et des proconsuls ; qu’ils s’appellent en justice les uns les autres. Et si vous avez en vue d’autres objets, ils se régleront dans une assemblée légale.

 

Ce passage fait suite à un soulèvement de la foule parce que beaucoup avaient perdu leur emploi, suite à l’intervention de Paul disant que les statues étaient de faux dieux.

 

 

Maintenant voyons ce modèle de gouvernement que Jésus a pris disant à Pierre qu’il en serait le bâtisseur sur terre.  Il est évident que Jésus en parlant à Pierre ne parlait pas de l’église en tant qu’épouse dans le royaume de Dieu, mais bien de l’église terrestre, car dans le cas contraire Pierre aurait eu du mal à être le bâtisseur de l’église en tant qu’épouse dans les cieux.   

Jésus a donc pris un modèle de gouvernement existant sur terre pour établir le Sien sur cette même base sur terre, qui ce gouvernement perdurera dans l’éternité.  

L’église terrestre est le gouvernement de Dieu sur terre !

Le mot EKKLESIA veut dire « Les appelés », ou « Ceux qui ont répondu à un appel ». De la même manière que ceux qui faisaient partie d’une église grecque ou romaine étaient des appelés, tous ceux qui ont accepté la nouvelle naissance dans leur vie ont accepté l’appel de Jésus à faire partie du gouvernement de Dieu sur cette terre, pour ensuite faire perdurer ce gouvernement dans l’éternité.

 

On s’aperçoit alors que tous ceux qui prônent que l’église de Jésus ne doit pas s’intéresser à la politique n’ont pas compris que l’église est une institution politique en elle-même. Toute la Bible dans sa grande majorité parle de politique terrestre et céleste. Les rôles des différents rois et reines, les différents sénats, le sanhédrin, les divers royaumes évoqués, les juges, etc… relève du domaine de la politique pure.

Parfois nous pouvons avoir du mal à nous y projeter, mais plus de 80% des livres de la Bible traitent de la politique de leur époque.

Jésus a parlé à plus de 90% du royaume, et pas de l’Évangile. Certes l’Évangile (Bonne Nouvelle) fait partie du royaume de Dieu, mais le but premier de Dieu a été d’établir Son propre gouvernement sur terre. Jésus en étant le chef, et le Saint Esprit en étant le gouverneur dans chaque endroit où se trouve une église terrestre.

 

Jésus avait ce modèle d’église existante dans l’empire Romain lorsqu’Il a dit à Pierre : « Je bâtirais mon église ». Jésus disait en d’autres mots à Pierre : « Je vais bâtir mon gouvernement sur cette terre, et je vais y établir un gouverneur après mon départ ».

   

L’église terrestre aujourd’hui est toujours sous le même schéma. Nous sommes l’église, le gouvernement du royaume de Dieu sur terre.

 

À ce stade, nous commençons alors à comprendre que faisant partie de l’église, du gouvernement de Dieu sur terre, nous avons des responsabilités. De la même manière que les membres de l’église (EKKLESIA) grecque ou romaine, avaient des responsabilités, nous en avons également aujourd’hui.

 

Que pensez-vous que l’on aurait dit d’un membre de l’église grecque qui d’un côté, délibérément ne respectait pas lui-même les lois de son royaume, et qui d’un autre côté, exigeait que les autres les suivent à la lettre ?

Cela s’appelait, (et s’appelle toujours aujourd’hui) de la corruption.  

 

Si donc nous nous considérons membre de l’église de Jésus Christ, alors je vous annonce que nous avons accepté certaines responsabilités. Si je me détourne délibérément des lois du royaume de Dieu, en clair, si je pèche volontairement, alors j’agis avec corruption dans mon royaume.

Nous avons des devoirs en tant que membre de l’église, du gouvernement du royaume des cieux. Nous devons faire respecter les lois de notre royaume, en agrandissant ce royaume sur toute la surface de la terre (Marc 16:17-18).

Nous avons la responsabilité d’assujettir la terre, et nous avons toute puissance pour cela. Notre gouverneur, le Saint Esprit, est là en permanence avec nous afin de nous donner la puissance du royaume dont nous avons besoin pour ce même royaume sur terre. Tout ce qui est l’effet du péché a déjà été mis sous notre contrôle par notre roi Jésus qui est venu établir le royaume des cieux sur terre. Il en est maintenant de notre responsabilité d’assujettir tous les effets du péché sur terre.  

 

Depuis plus de 2000 ans satan a en partie réussi à fausser l’image et le but de l’église de Jésus Christ sur terre. Et ce n’est pas au hasard qu’il a choisi entre autre chose de se focaliser sur le fait de donner une fausse image de l’église terrestre. Si l’on y réfléchit un peu plus profondément, on s’aperçoit que le but de satan après la mort de Jésus sur la croix était de faire en sorte que cette église naissante ne puisse pas grandir.

Le meilleur moyen pour atteindre ce but était de faire en sorte qu’une majorité de chrétiens n’aient pas conscience de leurs responsabilités dans ce gouvernement de Dieu qu’est l’église.

 

Aujourd’hui on entend plus communément que l’on « va à l’église », plutôt que d’entendre que nous faisons partie d’un gouvernement de Dieu et que nous avons des responsabilités dans celui-ci.

 

Le but de cet enseignement est de vous redonner la bonne et la vraie vision de l’église dans laquelle vous avez accepté d’appartenir.

On n’accepte jamais de faire partie d’un gouvernement sans y voir des droits et des devoirs, l’un ne va pas sans l’autre.

Le problème aujourd’hui est qu’une majorité de chrétiens veulent leurs droits dans l’église mais pas leurs devoirs. C’est également pour cela qu’une majorité de chrétiens ne sont pas satisfaits de leurs vies physiques et spirituelles.

 

satan a donc essayé de modifier un point important de l’église afin qu’elle se développe bien moins rapidement.

Si l’on considère le potentiel de l’église dans sa croissance, nous sommes très loin du compte. Ne serait-ce que si chaque enfant de père et mère chrétiens continuait sa vie de foi et la transmettait à ses enfants et ainsi de suite de génération en génération, nous aurions aujourd’hui une église qui compterait des millions et des millions de membres supplémentaires.  

 

Notre responsabilité numéro 1 est de permettre à un maximum de personnes de retrouver l’image de Dieu qu’ils ont perdue (par l’hérédité d’Adam), en passant par la nouvelle naissance.

Une étude aux États-Unis montre que 50% des chrétiens ne parlent jamais de l’Évangile autour d’eux.

Sur l’autre moitié qui reste, il y a un tiers des chrétiens qui ont parlé de l’Évangile une seule fois dans leurs vies à une autre personne.

Ce qui nous porte à réaliser, en tout équilibre, qu’un tiers tout au plus des chrétiens parlent de l’Évangile autour d’eux.

 

Le gouvernement de Dieu sur terre qui est l’église, a également  la responsabilité de supprimer la maladie, la pauvreté, l’insécurité, pour ceux qui sont concernés et qui le souhaitent. C’est ce dont parlait Jésus à chaque fois qu’Il disait à une personne qu’elle était sauvée par sa foi. Le mot original traduit par « sauvé » comporte non seulement l’éternité, mais une bonne santé, une provision pour nos besoins, ainsi que la sécurité.

Nous devons activer en nous la mentalité du gouvernement de Dieu, de Son royaume.

Je connais un frère qui lorsqu’on lui demandait : « Mais pourquoi tu ne participes pas à ceci ou cela ? », ou : « Pourquoi tu ne penses pas comme tout le monde » ?, répondait : « Dans le royaume d’où je viens on ne pense pas comme cela », Ou bien : «  Dans le royaume d’où je viens on ne fait pas cela ».  

Combien d’entre nous faisons partie du gouvernement de Dieu, et ne pensons pas comme ce gouvernement ?!

 

Cet enseignement a pour but non pas de vous décourager, mais au contraire de vous faire réaliser que vous avez accepté de faire partie d’un gouvernement éternel dont vous êtes les représentants pour le moment sur cette terre. Les membres de l’église sont les chrétiens et personne d’autre. C’est-à-dire que nous sommes les seuls et uniques à pouvoir organiser et administrer le gouvernement de Dieu sur cette terre. L’église est le seul et unique gouvernement qui représente et veille aux intérêts de Dieu sur terre. 

Jésus qui est le Roi des rois (nous sommes ici « les rois »), nous a demandé d’entamer une transformation personnelle, afin de devenir comme Lui, penser comme Lui, agir comme Lui, parler comme Lui.

Jean 14:12  En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père…

 

Si vous êtes membre du gouvernement du royaume de Dieu, de cette église que Jésus a bâtie sur terre et qui va perdurer dans l’éternité, et que vous ne n’assumiez pas certaines des responsabilités qui vous incombent, Dieu ne vous condamne pas. Il ne vous juge pas, Il ne vous aime pas moins, et Il n’est pas en colère contre vous.

Mais le fait de savoir et comprendre cette attitude d’amour inconditionnel de Dieu envers vous, doit vous pousser à modifier votre attitude afin d’être un membre actif et proactif de l’église terrestre.

 

 

A bientôt.