Il est très facile d’écouter des enseignements, regarder des vidéos, et de se réjouir, pensant que ces choses que j’écoute m’ont rendu fort, et que je suis arrivé à mon but.

Tous sont capables de parler ainsi citant des passages de la Bible, publiant des messages sur internet. Ou même dans des conversations disant des choses comme : « Bien sûr il faut revêtir la nature de Christ en soi, je l’ai fait !». Ou bien « Dieu est toute ma vie, je le suivrais quoiqu’il arrive. Renoncer à moi-même, oui il y a longtemps que j’ai fait cela ! ». Ou alors « Evidemment je fais confiance à Dieu pour tous les domaines de ma vie, Il est mon Père ! ».

Il y a une règle que personne ne peut changer.
Ce n’est que lorsque je suis face à une situation en apparence problématique, où ma foi doit être activée, que je pourrais avoir la certitude que toutes ces paroles proviennent d’une profonde réflexion, et non simplement de mots que j’ai prononcés sans y réfléchir.

Pierre en a devancé certains d’entre nous en parlant un peu trop vite, dans ce domaine.

« Seigneur, lui dit Pierre, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort… »

« Pierre le nia de nouveau. Et aussitôt le coq chanta… »

Il est donc très facile de parler lorsque tout va bien, très facile de rester dans la paix lorsque qu’il n’y a pas de problèmes.

Lorsque je suis face à un problème dans ma vie, le meilleur des baromètre pour connaître mon état spirituel sera de m’écouter parler.  
S’écouter parler, se regarder réagir va révéler où je me positionne.

 

Loin de moi la pensée de diminuer quiconque, ce n’est pas mon propos. Mais ce genre de phrases sont trop souvent dans la bouche de chrétiens lorsqu’ils traversent une difficulté.
Lorsque vous parlez ainsi, votre baromètre vous montre que vous avez un problème de foi. Vous vous appuyez sur ce que les circonstances vous montrent au lieu de vous appuyer sur ce que Dieu en dit. Vos 5 sens dominent et règlent vos pensées et vos paroles.

Un fils, une fille ce n’est pas cela. Nous nous diminuons tout seul en pensant de cette manière. Nous donnons à satan une occasion de venir nous suggérer des pensées encore pires. Nous rendons les choses encore pire, on ne fait grossir le problème.
Nos paroles dans les moments difficiles sont vraiment une lumière de notre état intérieur.

Alors si vous vous reconnaissez dans cela, changez les choses. Il y a plusieurs manières de le faire.
Vous avez reçu plus que le nécessaire pour changer. Vous avez besoin de savoir ce que votre position d’enfant de Dieu veut dire, ce qu’elle implique.

 

Ceci est un exemple de la même liste avec une foi activée.
Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons voir la puissance de Sa Parole dans notre vie, et vivre dans la paix, et la joie.
C’est de cette manière que Dieu a prévu que nous réagissions, Il nous a donné toute la foi nécessaire afin de se positionner dans cette manière de penser.
Ceci n’est que le vie chrétienne normale !

Souvenez-vous de vous écouter parler la prochaine fois que vous traverserez un problème de votre vie courante. J

A bientôt.