L’apôtre Paul met en garde les chrétiens en général afin de ne pas accepter tout et n’importe quoi, et il avait tout à fait raison J

Ephésiens 4: 14  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,

Parfois on peut être tellement ancré dans notre manière de penser que l’on va se rendre hermétique à la vérité. Lorsque Paul parlait « d’enfants flottants », il s’agit ici de personnes qui ne sont pas capables de se fixer dans leurs pensées, qui changent d’avis sans arrêt, sans sonder ce qu’ils entendent.

Il est tout aussi nocif d’accepter n’importe quoi, que de se fermer à tout.

1 Thessaloniciens 5: 21  Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon ;

Le problème est que 60% des chrétiens aujourd’hui restent sur leur première révélation. Rester sur sa première révélation veut dire que l’on entend des enseignements que l’on adopte dans sa vie, mais qui parfois ne sont pas ce que la Bible dit.  
Malheureusement le problème ne date pas d’hier, car déjà Paul était, en tant qu’enseignant, confronté à ce genre de problèmes, il y a plus presque 2000 ans.

Paul dit donc d’un coté de ne pas rester des enfants qui vont accepter n’importe quoi sans y réfléchir, mais il dit également que nous avons le potentiel d’examiner ce que l’on entend.

Une autre version dit :  1 Thessaloniciens 5: 20-22   Ne dépréciez jamais les instructions ou les exhortations que les croyants animés par l’Esprit vous adressent, ne sous-estimez pas les révélations prophétiques. Ne méprisez pas, par votre conduite, la parole que le Saint-Esprit vous adresse. Au contraire, mettez tout à l’épreuve, vérifiez si ce qu’on vous dit est exact. Ne retenez que ce qui est bon et digne d’être conservé. Gardez-vous du mal sous toutes ses formes, évitez-en même les apparences.

Nous avons donc ce devoir d’examiner, de mettre à l’épreuve, c’est-à-dire de ne pas rejeter d’emblée ce que nous entendons à partir du moment où cela n’est pas imprégné du mal d’une manière évidente.
Trop de chrétiens passent à côté de bénédictions car ils rejettent des enseignements conformes à ce que la Bible dit simplement parce qu’ils sont différents de ce qu’ils ont entendu jusqu’à présent.
Trop d’un côté sera aussi mauvais que trop de l’autre.
C’est pourquoi il est important d’agir avec équilibre.
La première des choses est de ne pas rejeter, mais d’examiner avec l’aide du Saint Esprit pour me guider. Si un enseignement vous parait douteux, mais où vous n’y trouvez rien de mal en évidence, éprouvez le !
Examinez-le en projetant ce qui va se passer dans ma vie si je mets un tel enseignement en pratique…
Quelles sont des conséquences d’une tel enseignement ?
Quelles en sont les répercussions qui peuvent surgir dans ma vie et dans celles des autres ?
Y a-t-il des applications de cet enseignement qui vont m’empêcher de manifester l’image de Dieu dans ma vie ?
Cet enseignement va-t-il m’aider à développer mon humilité ?

Ce sont ce genre de questions qui sont importantes à se poser avant de rejeter ce que j’entends.

Lorsque nous sommes confrontés à des idées, des enseignements divers, lorsque nous n’avons pas encore acquis 100% de la vérité, il y a deux options pour nous :

 

 

Pour faire court car nous sommes dans nos enseignement rapides, il est important d’être conscient que je dois grandir, je dois évoluer, j’ai encore beaucoup à apprendre sur la personne de Dieu. Important également d’avoir conscience qu’il y a des domaines dans lesquels il est fort possible que je me trompe, parce que je n’ai pas la bonne manière de penser.
Pour grandir je dois parfois accepter d’avoir eu tort dans un domaine particulier.

Il ne faut donc pas tout accepter sans réfléchir, mais examiner, éprouver, tester ce que j’entends et ne pas rejeter ce qui ne génère pas le mal d’une manière évidente.

A bientôt.