Il y a quelques passages où la Bible parle d’un péché contre le Saint Esprit qui ne pourrait pas être pardonné. Bien des chrétiens se demandent quel est ce péché qui ne peut pas être pardonné, et surtout pourquoi ne peut-il pas être pardonné si Dieu a pardonné tous nos péchés passés, présents et futurs à la croix.

Lorsque Jean parle d’un péché qui mène à la mort, il s’agit effectivement du péché contre le Saint Esprit.

1 Jean 5 : 16-17  Si quelqu’un voit son frère commettre un péché qui ne mène point à la mort, qu’il prie, et Dieu donnera la vie à ce frère, il la donnera à ceux qui commettent un péché qui ne mène point à la mort. Il y a un péché qui mène à la mort ; ce n’est pas pour ce péché-là que je dis de prier. Toute iniquité est un péché, et il y a tel péché qui ne mène pas à la mort.

Jean dit même qu’il n’est pas nécessaire de prier pour ce péché qui mène à la mort. Ce péché est le péché, ou le blasphème, contre le Saint Esprit dont Jésus parle dans :

Matthieu 12 : 32 Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.

Marc 3 : 29  mais quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit n’obtiendra jamais de pardon : il est coupable d’un péché éternel.

Luc 12 : 10  Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.

Il est clair en effet que le péché contre le Saint Esprit dont la Bible parle dans divers passages de la nouvelle alliance est irrévocable, il n’y a pas de retour possible.

Mais pourquoi ?

Pécher contre le Saint Esprit revient à rendre son salut à Dieu.
Nous devons d’abord considérer que le salut en Christ est immuable, une fois acquis il est impossible de le perdre.  Nous sommes sauvés une fois pour toutes car Christ est mort une seule fois sur la croix et n’y reviendra pas. Nous ne rentrerons pas dans ces détails car c’est un autre sujet que vous pouvez retrouver dans un autre de nos « enseignements rapides ».

Seule une personne née de nouveau peut pécher contre le Saint Esprit.
Pourquoi ?

Simplement parce que pour rendre son salut à Dieu il faut d’abord l’avoir acquis.
Concrètement, pour une personne qui est sauvée, pécher contre le Saint Esprit reviendrait à dire à Dieu : « Je ne veux plus de ce salut en Christ dans ma vie. Je préfère suivre le diable car je considère qu’il est plus puissant et plus glorieux que Toi ».

Dans ce cas Dieu respecte notre choix, car Il nous aime.
Il n’est pas question d’une personne qui dirait de telles paroles à Dieu sur un coup de colère, un coup de tête,  sous l’effet d’une dépression ou autre chose. Il est question ici d’une décision mûrement réfléchie et prise en toutes connaissances de causes.

Bien sûr de telles décisions sont assez rares chez les chrétiens, mais existent néanmoins malheureusement.

 

Pourquoi le péché contre le Saint Esprit est-il irrévocable ?
Pourquoi ne peut-il pas être pardonné ?

Ce n’est pas parce que Dieu serait en colère et rejetterait tous ceux qui l’ont sciemment abandonné. La raison est toute autre.

Si une personne qui est sauvée rejette Dieu de sa vie parce qu’elle considère que satan est bien meilleur, c’est un choix délibéré qu’elle fait. Dieu nous donne ce choix parce qu’Il nous veut libre de nos décisions.
Parce qu’Il nous aime, Il nous veut libre de nos choix. En ce sens, chaque chrétien a le choix de vivre dans la grâce pour l’éternité, mais il a également le choix de rendre ce salut acquis à Dieu en le lui disant d’une manière réfléchie, et en ayant bien évalué toutes les conséquences. Il va donc rendre son salut en Jésus Christ.
Dans ce cas, il ne sera pas possible à cette personne de retrouver son salut si elle changeait d’avis quelques temps plus tard.
Non pas que Dieu serait en colère contre cette personne, bien au contraire, mais simplement parce qu’elle a déjà bénéficié une fois du salut à la croix en Christ. Le sacrifice de Jésus à la croix n’est pas un accès qui nous permettrait des allers-retours dans le royaume de Dieu. Ce sacrifice, comme tous ceux de l’ancienne alliance, est unique, dans le sens où il ne peut servir qu’une seule fois, on ne peut en bénéficier qu’une seule fois.

Pour qu’une personne qui a péché contre le Saint Esprit puisse en quelque sorte retrouver son salut, il faudrait alors que Jésus revienne mourir une autre fois sur la croix. Ce seul fait nous montre que d’une part, le salut en Christ ne peut se perdre parce que l’on aurait commis tel ou tel péché « important » autre que celui contre le Saint Esprit. Et d’autre part, il nous montre également que ce même salut est acquis une fois pour toute, de la même manière que Christ est mort sur la croix une fois pour toutes.

Bien des passages le confirment :

Hébreux 7 : 27  qui n’a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, — car ceci, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même.

Hébreux 9 : 12  et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Hébreux 10 : 10  C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.

Jude 1 : 3  Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

Romains 6 : 10  Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit.

On ne peut  bénéficier qu’une seule fois du salut en Christ, car Jésus est mort une seule fois à la croix. Ceci nous montre entre autre que le salut ne peut se perdre et se retrouver, mais également que si une personne annule de son plein grès son salut (pécher contre le Saint Esprit) il lui sera malheureusement impossible de le retrouver, pour les raisons évoquées ci-dessus.

Pécher contre le Saint Esprit veut donc dire annuler purement et simplement son salut, exprimer le fait d’être effacé du Livre de Vie dans les cieux. Cette action étant irrévocable, c’est pour cela que ce péché ne peut être pardonné.  Non pas que Dieu ne le pardonne pas, mais simplement parce que les gens se condamnent tous seuls.

C’est ce que Jésus expliquait ici :

Matthieu 12 : 24-31   Les pharisiens, ayant entendu cela, dirent : Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit : Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même ; comment donc son royaume subsistera-t-il ?  Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous. Ou, comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. C’est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné.

Les pharisiens savaient que Jésus était le Fils de Dieu, ils savaient très bien que les miracles accomplis l’étaient avec la puissance de Dieu.
Mais ils ont sciemment préféré attribuer et proclamer que la puissance de Dieu manifestée par Jésus, était en fait une puissance satanique.
En d’autres mots, ils ont attribué la gloire et la puissance de Dieu à satan. Ils ont considéré que satan était plus digne de recevoir la puissance et la gloire, à la place de Dieu.

C’est ainsi que l’on peut maintenant comprendre le péché contre le Saint Esprit.

Le péché contre le Saint Esprit est irrévocable simplement parce que l’on ne peut accéder qu’une seule fois au salut en Christ.
Comme nous le disions, il faudrait pour cela que Jésus revienne mourir une autre fois sur la croix pour qu’une personne qui aurait rendu son salut, puisse repasser par la nouvelle naissance.

C’est pourquoi la Bible dit également :

Hébreux 6 : 4-6   Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie.

Ceci montre d’une part qu’il est impossible de perdre son salut parce que l’on aurait commis certains péchés, et de le retrouver après une repentance. Il est donc impossible de perdre son salut autrement que par le fait de pécher contre le Saint Esprit.
L’auteur de l’Epître aux Hébreux nous montre donc ce premier fait, mais également que si une personne rendait son salut à Dieu de son plein grès, en toute connaissance de cause, n’en voulant plus, préférant attribuer la puissance et la gloire à satan, il lui serait impossible de faire marche arrière.

 

A bientôt.